La région mieux outillée pour recruter

La région mieux outillée pour recruter
À l’avant-plan, le directeur des ressources humaines de Posi+, Guy Gagnon et la directrice du nouveau secteur main-d’œuvre et milieu de vie, Cristal Bédard. Derrière, les propriétaires de Posi +, Christian et Dany Poudrier, le maire et président de la CDEVR, Antoine Tardif, le directeur général de la CDEVR, Frédérik Boisvert et la conseillère secteur main-d’œuvre et milieu de vie, Viviana Sanchez. (Photo : www.lanouvelle.net)

La Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR) a présenté, jeudi avant-midi, l’équipe de son nouveau secteur « Main d’œuvre et milieu de vie » dont la création a été annoncée en juin et les services proposés.

On a confié à Cristal Bédard la direction de ce nouveau secteur, elle qui cumule 18 ans d’expérience  dans les ressources humaines et le secteur manufacturier au sein d’entreprises comme Cascades, Olymel et Citadelle.

« On s’est affairé à recruter la crème de la crème, on a recruté des joueurs exceptionnels, a soutenu Frédérik Boisvert, directeur général de la CDEVR. Cristal est chevronnée dans le domaine de la main-d’œuvre et a aussi participé à

des missions internationales. »

Colombienne d’origine et résidente de Victoriaville depuis plus de sept ans, Viviana Sanchez épaulera la directrice à titre de conseillère secteur main-d’œuvre et milieu de vie.  « Viviana personnifie un peu la mission du nouveau département. Elle a vécu le parcours de l’immigration et en comprend très bien les enjeux », a précisé M. Boisvert.

La CDEVR pourvoira dans les prochaines semaines un troisième poste lié principalement à la question du logement. 

« C’est l’équipe avec laquelle on va bâtir. On commence avec trois personnes, mais à mesure que les services seront déployés, des services payants, on fera grandir l’équipe et à la fin, on espère avoir une équipe de 10 à 15 personnes. On veut être un joueur, on veut être capable de répondre à la demande et s’assurer que les entreprises aient les moyens de se développer. Cela passe par les ressources humaines », a-t-il fait valoir.

Les services

Les services que propose la nouvelle équipe se déploient en trois axes : le recrutement international et interne, le traitement des dossiers d’immigration et l’accompagnement des travailleurs étrangers.

Le recrutement international passera notamment par des missions que présidera le maire de Victoriaville, Antoine Tardif. Une première mission d’ailleurs viendra en 2023. « Une annonce se fera en début d’année prochaine. Mais en amont , on veut d’abord consulter les partenaires et les entreprises, a expliqué le DG de la CDEVR, car s’il y a des circuits qu’on connaît, on souhaite aussi explorer d’autres zones moins exploitées. On veut bien cibler les régions, avec des lieux et villes de taille similaire pour que les gens se sentent bien, s’y retrouvent. C’est les premiers pas d’une opération couronnée de succès. »

Avec les années, on entend intensifier le nombre de missions annuelles.

La CDEVR a bien l’intention également d’explorer le recrutement à l’intérieur du pays en lorgnant du côté des comités francophones à l’extérieur du Québec et des centres de formation professionnelle.

Par ailleurs, en lien avec le traitement des dossiers d’immigration, la Corporation fait appel à une firme d’envergure nationale et internationale. « Ils ont accès à la plupart des pays, accès à un bassin de candidats partout dans le monde », a souligné Frédérik Boisvert.

Et du côté de l’accompagnement, il se fera en deux volets : l’accueil et l’intégration. « On assurera même un accompagnement avant même que la personne n’arrive. On l’accompagnera pour la préparer à son arrivée. On travaillera aussi au niveau de la sensibilisation des entreprises relativement aux besoins de la personne qu’on ira accueillir à l’aéroport pour l’amener ensuite dans son milieu de vie », a fait savoir la directrice Cristal Bédard. 

Quant à l’intégration, on accompagnera le nouvel arrivant dans diverses démarches pour, par exemple, l’obtention de son numéro d’assurance sociale et l’ouverture de son compte bancaire.

« Nous allons nourrir chacun des organismes de la région. On veut bonifier ce qui existe, on ne dupliquera pas. On veut maximiser tout ce qu’on fait sur le terrain », a soutenu Frédérik Boisvert.

Les garderies et les logements

L’attraction de main-d’œuvre passe aussi par des places en service de garde. D’ailleurs, Victoriaville, par son programme, a permis l’annonce d’une dizaine de projets de garderie. « Ce programme sera étendu à l’ensemble des municipalités de la MRC. Les trois députés de la région (Eric Lefebvre, Sébastien Schneeberger et Donald Martel) y contribuent tout comme Desjardins. On annoncera dans les prochains mois d’autres projets de garderie dans les municipalités. Il s’agit d’un service essentiel pour retenir les talents dans la région », a énoncé M. Boisvert.

Quant aux logements, il s’agit, a-t-il rappelé, du besoin « le plus criant, le plus mordant ». Mais il ne revient pas à la Corpo de se lancer dans des projets de construction. Elle travaille, de concert avec l’Office municipal d’habitation Victoriaville-Warwick, à la mise en place d’un registre de toutes les unités d’habitation disponibles sur le territoire de la MRC d’Arthabaska. « Quand les industriels vont nous contacter, on aura alors accès à une banque de données sur les logements, sur leur localisation et leur coût », a noté le directeur général de la CDEVR.

Services maintenant disponibles

C’est maintenant le coup d’envoi pour ces nouveaux services proposés par la CDEVR. « C’est le coup de départ d’une grande aventure pour la CDEVR qui se réinvente. Ce qu’on souhaite, c’est de fournir aux entreprises des employés de qualité,  d’être partie prenante de leurs solutions au quotidien. C’est ce qui nous anime quotidiennement », a assuré  Frédérik Boisvert qui invite les employeurs à ne pas hésiter à contacter Cristal Bédard au 819 552-4533 ou à maindoeuvre@cdevr.ca.

Même invitation du côté du maire de Victoriaville et président de la CDEVR, Antoine Tardif. « J’invite tous les entrepreneurs de Victoriaville et de la région à faire appel à nos services. Nous avons maintenant une ligne directe à la Corpo pour vous accompagner et je suis persuadé que cela va porter ses fruits », a-t-il lancé.

Ces nouveaux services viennent combler un manque et répondront aux besoins des entreprises. « C’est quelque chose qui manquait. À Victo et dans la MRC, nous sommes des gens innovants, qui se mettent en marche et en action. La mise sur pied du nouveau département répondra à un criant besoin et permettra aux entreprises comme Posi + de pouvoir poursuivre leur croissance et d’avoir un impact direct sur les Victoriavillois et sur tout le Québec et le Canada », a-t-il confié, heureux  et fier que l’annonce se fasse à l’entreprise Posi +, le seul manufacturier de nacelles au Canada qui procure de l’emploi à près de 200 personnes.

Les dirigeants de l’entreprise se réjouissent de la nouvelle ressource qui pourra l’épauler dans son recrutement international. « On parle en connaissance de cause puisqu’on emploie actuellement 15 travailleurs étrangers et on en attend une douzaine d’autres d’ici la  fin 2023. Nous serons assurément utilisateurs des nouveaux services annoncés », a fait savoir le directeur des ressources humaines de Posi +, Guy Gagnon.

« On essaie d’amener nos employés toujours plus haut, a-t-il renchéri. Après 41 ans, on se positionne comme un employeur de choix dans la région. Notre carnet de commandes est bien rempli pour les prochaines années. Nous avons un taux de roulement de moins de 1% et une toute nouvelle convention collective de 6 ans. Ce qui porte à croire que nos gens qui arriveront dans les prochains mois évolueront dans un environnement intéressant à long terme. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires