La FCCQ et la CCIBFE saluent la certification pour mettre en valeur l’achat québécois

Communiqué

La FCCQ et la CCIBFE saluent la certification pour mettre en valeur l’achat québécois
Robert Béliveau, président de la CCIBFE (Photo : Karine Verville)

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et d’industrie des Bois-Francs et de L’Érable (CCIBFE) saluent la création de la nouvelle initiative « Produits du Québec », annoncée par le premier ministre du Québec, François Legault, en compagnie de la ministre déléguée à l’Économie, Lucie Lecours.

Ainsi, les entreprises québécoises pourront obtenir l’une des trois certifications qui ont été dévoilées, soit « Produits du Québec », « Fabriqué au Québec » et « Conçu au Québec ». Cette subdivision devrait permettre de faire une place également dans l’achat québécois à des produits créés au Québec même si la matière première ne provient pas exclusivement du Québec, alors que la main-d’œuvre, le design et la transformation sont réalisés en sol québécois. 

La FCCQ et la CCIBFE souhaitent également que les trois nouvelles certifications demeurent accessibles aux entreprises au cours des prochaines années, autant dans les coûts d’obtention que dans les démarches administratives pour bénéficier de la certification. Au passage, il serait important que la définition de « Conçu au Québec » soit flexible et inclusive, compte tenu de la nouvelle réalité du marché du travail qui favorise la collaboration à distance entre employés localisés dans différents lieux sur la planète, tout en ayant de la main-d’œuvre au Québec.

Pour la FCCQ et la CCIBFE, il serait également fondamental que le nouvel OSBL « Les Produits du Québec » s’arrime avec la plateforme « Panier bleu » pour mettre en lumière ces certifications et dont la FCCQ et la CCIBFE souhaitent toujours la conversation vers une plateforme transactionnelle, par ailleurs. 

« Nous sommes très heureux de l’avènement de ces trois certifications bien distinctives, pour mettre en lumière nos produits québécois et notre savoir-faire. Si le gouvernement met en place de grands efforts de promotion pour faire connaître ces nouveaux logos, nous sommes convaincus que ces initiatives pourraient inciter les consommateurs à se diriger davantage vers nos produits dans leurs achats, comme ils le font avec « Aliments du Québec » depuis un certain nombre d’années déjà, au bénéfice des 1500 entreprises en agroalimentaires qui y participent », a affirmé Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

« Nous accueillons cette annonce avec beaucoup d’enthousiasme, l’impact sera très bénéfique pour les entrepreneurs des Bois-Francs et de L’Érable. En effet, chaque dollar investi dans des produits québécois assurera la pérennité des entreprises de toutes nos régions. Favoriser la contribution à nos produits locaux et notre expertise ne sera que bénéfique pour notre économie », a ajouté Robert Béliveau, président de la CCIBFE. 

« Depuis deux ans particulièrement, les définitions d’achat québécois se multiplient et cette classification amène davantage de précisions à notre sens, pour faire une place de choix à un maximum d’entreprises de chez nous qui représentent de l’achat local ou national. Il n’est pas rare que la disponibilité des matières premières en sol québécois ne soit pas toujours accessible, alors que les emplois, le design et la transformation sont faits au Québec. Ces entreprises ne seront pas écartées de l’initiative, alors qu’elles contribuent elles aussi à l’activité économique québécoise. Pourtant, elles font aussi partie de la définition d’achat québécois », a conclu Charles Milliard.   

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ezeckiel
Ezeckiel
4 mois

Pourquoi se faire avoir ailleurs quand on peut se faire avoir ici?
Achetez!