«Je ne croyais pas que faire du bénévolat me conduirait jusqu’ici»

«Je ne croyais pas que faire du bénévolat me conduirait jusqu’ici»
Le gouvernement québécois s'est dit fier d'honorer un bénévole de la trempe de Gérard Lessard de Saint-Ferdinand

PLESSISVILLE. Consacré à titre de récipiendaire pour la région Centre-du-Québec du Prix du bénévolat en loisir et en sport Dollard-Morin en juin dernier, Gérard Lessard de Saint-Ferdinand a, cette fois, été reçu à la salle du Conseil législatif de l’hôtel du Parlement à Québec pour y recevoir son prix régional.

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, Laurent Lessard, en a d’ailleurs profité pour saluer le lauréat lors de la cérémonie de remise des prix qui a permis de rendre hommage à 24 lauréats à travers le Québec qui se sont distingués par la qualité de leur engagement dans les domaines du loisir et du sport.

«Ce prix vient récompenser quatre décennies consacrées au mieux-être de sa communauté. Par sa noblesse de cœur et sa générosité, M. Lessard est sans conteste l’un des meilleurs ambassadeurs que Les Chevaliers de Colomb puissent avoir. Je lui adresse mes plus sincères félicitations, de même que mes remerciements pour ces années d’engagement», a déclaré le ministre Lessard.

Gerry

Mieux connu sous le prénom de «Gerry», le bénévolat de Gérard Lessard s’étend, comme l’a indiqué le ministre Lessard, sur plus de quatre décennies, quatre décennies à prêter main-forte aux organismes qui se consacrent au mieux-être de la population.

Après son établissement à Saint-Ferdinand en 1994, cet homme loyal reste tout de même membre actif des Chevaliers de Colomb de Plessisville. Ce n’est que neuf ans plus tard, en 2005, qu’il se fait transférer au Conseil 9149 des Chevaliers de Colomb de Saint-Ferdinand. Après une année comme secrétaire-archiviste, il devient secrétaire-financier, poste qu’il occupe toujours aujourd’hui. Il a également participé à la formation, en 2012, des «Petits écuyers», un groupe de jeunes à qui il inculque les valeurs du bénévolat.

Conseiller municipal pendant quelques années, il fait également partie du conseil d’administration de l’Office municipal d’habitation. D’abord membre, puis président, il veille à la qualité de vie de sa communauté. En 2006, il accepte la présidence du Club de l’âge d’or de Saint-Ferdinand. Durant les sept années qui suivent, un vent de renouveau souffle sur l’organisme. Son implication dans les activités du club telles que la danse, la pétanque et le jeu de bocce, entre autres, font bondir le nombre de membres de façon spectaculaire. Aujourd’hui, il y poursuit son excellent travail comme vice-président.

Trésorier et membre du centre de ski de fond La Clé des Bois depuis 2009, il gère son bas de laine avec doigté. Il voit aussi à l’accueil des skieurs et participe aux corvées de construction, d’entretien et de réparation. Imprimeur de métier, il assure le montage et l’impression des documents promotionnels.

À Plessisville, M. Lessard s’est aussi beaucoup impliqué dans sa communauté. En effet, de 1970 à 1994, M. Lessard a présidé le Club Richelieu, le Club Optimiste, la Sidac et l’Escadron 814 des cadets de l’air, dont il est membre fondateur, tout en étant trésorier du Festival de l’érable et membre du conseil d’administration du 150e anniversaire de Plessisville. Tout cela lui a d’ailleurs valu le titre de bénévole de l’année en 1992.

Un très bel accueil

Même si sa feuille de route et la diversité de ses actions sont impressionnantes, M. Lessard ne croyait pas que son engagement envers la communauté l’amènerait, un jour, à recevoir pareil hommage.

«Ce fut assez émouvant d’être ainsi honoré par le gouvernement du Québec. Tout a été parfait, de l’accueil en passant par la cérémonie jusqu’au souper. On a été fêté en grand.»

Le récipiendaire avoue ne pas être habitué à de tels honneurs. «Je n’aurais jamais pensé que faire du bénévolat m’aurait conduit jusqu’ici, surtout que je le fais par pur plaisir», a-t-il ajouté tout en remerciant Diane Vigneault du comité des loisirs de Saint-Ferdinand qui avait soumis sa candidature.

«C’est une journée que je ne suis pas prêt d’oublier. Ce fut le top du top», de conclure «Gerry» dans son propre langage.

Le prix Dollard-Morin, créé en 1992, est sous la responsabilité du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, en partenariat avec les Unités régionales de loisir et de sport, le Conseil québécois du loisir, SPORTSQUÉBEC et l’Association québécoise du loisir municipal. Pour plus d’informations au sujet des lauréates et lauréats et de leurs accomplissements, consultez la section «Bénévolat» dans l’une des rubriques Loisir et sport du site Web www.mels.gouv.qc.ca.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires