Interdiction de faire des feux à ciel ouvert : le SSIRÉ aux aguets

Interdiction de faire des feux à ciel ouvert : le SSIRÉ aux aguets
Le SSIRÉ demeure aux aguets alors qu’une interdiction de feu à ciel ouvert est en vigueur dans pratiquement toutes les régions habitées du Québec. (Photo : gracieuseté)

Avec les conditions météo annoncées, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a pris la décision, en collaboration avec la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), d’interdire de faire des feux à ciel ouvert dans à peu près toutes les régions habitées du Québec.

« Cette interdiction pourrait perdurer au moins toute la semaine », estime le directeur du Service de sécurité incendie régional de L’Érable (SSIRÉ), Éric Boucher, qui laisse entendre que la situation demeure préoccupante. « Nous l’avons d’ailleurs vécu vendredi dernier alors que nous avons dû intervenir pour un feu d’herbes sur le 3e rang à Saint-Julien qui avait commencé par un feu à ciel ouvert et qui a finalement brûlé une superficie de 4500 pieds carrés. »

Le SSIRÉ a d’ailleurs transmis un message public aux citoyens de L’Érable afin de leur rappeler qu’il y a vraiment un risque extrême. « Les gens pourraient être portés à croire qu’il n’y a pas de danger, mais ce n’est pas le cas alors que les sols ne sont pas humides à cause du manque de pluie », mentionne-t-il. « Nous ne délivrons plus de permis et avons aussi suspendu jusqu’à nouvel ordre tous les permis de feu que nous avions octroyés. »

 

Pas de chance à prendre

 

Il demeure toutefois permis d’utiliser les foyers munis d’un pare-étincelles. À ce sujet, le directeur du SSIRÉ reste prudent. « Il serait préférable de ne pas les utiliser par un temps aussi sec que celui que l’on vit présentement. Personnellement, je ne prendrais pas de chance, surtout s’il se trouve une haie de cèdres à proximité du foyer », conclut-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires