Inauguration du nouveau skatepark à Laurierville  

Inauguration du nouveau skatepark à Laurierville
 
L’inauguration du nouveau skatepark de Laurierville s’est déroulée en présence de nombreux partenaires et de plusieurs jeunes. Sur la photo, on aperçoit entre autres Sandra Vigneault (MRC de L’Érable), Émie Marcoux-Rouillier (MAMH), Mario Fortin (représentant du député d’Arthabaska, Eric Lefebvre), Marc Simoneau (maire), Jean-François Labrie-Simoneau (directeur général adjoint), Charles-Édouard Ouellet (Caisse de L’Érable) et Kevin Lamothe (préposé au service de loisir). (Photo : www.lanouvelle.net)

La Municipalité de Laurierville et le comité des loisirs ont procédé à l’inauguration du nouveau skatepark situé derrière l’école Sainte-Julie, un projet qui a nécessité un investissement de quelque 120 000 $ et qui a été appuyé de façon majeure par les programmes de vitalisation et de coopération intermunicipale et projets structurants du Fonds régions et ruralité (FRR) du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH).

À cet effet, le gouvernement du Québec et la MRC de L’Érable ont accordé respectivement des aides financières de 50 000 $ et 35 000 $ provenant du Fonds régions et ruralité alors que la Caisse Desjardins de L’Érable a contribué pour un montant de 20 000 $ par l’entremise de son Fonds d’aide au développement du milieu.

La Municipalité de Laurierville et le comité des loisirs ont aussi contribué pour une somme d’environ 9000 $ sans oublier Partenaires 12-18 de L’Érable qui a offert un soutien de 2000 $. Loisir Sport Centre-du-Québec a versé de son côté un montant de 1500 $ qui servira à l’acquisition de planches à roulettes et de trottinettes qui pourront être louées gratuitement aux jeunes utilisateurs du service.

Le maire de Laurierville, Marc Simoneau, s’est réjoui de la réalisation de ce beau projet qui a su rallier la communauté et s’est montré fort satisfait de l’appui financier qu’il a reçu prenant soin de remercier les partenaires présents à la cérémonie qui s’est déroulée en présence de nombreuses jeunes familles et leurs enfants. « Notre Municipalité est proactive et essaie toujours d’améliorer ses services à l’endroit de nos jeunes familles qui demeurent une priorité pour nous », a-t-il précisé.

Prenant la parole au nom du député d’Arthabaska (Eric Lefebvre), Mario Fortin a indiqué qu’il était toujours « payant » à long terme d’investir dans la jeunesse. « C’est payant au niveau de leur santé et pour contrer le décrochage scolaire. » Il a félicité la Municipalité de prendre en main de telles initiatives et de croire en ses jeunes.

Le porte-parole de la Caisse de L’Érable, Charles-Édouard Ouellet, a indiqué que le conseil d’administration n’a pas hésité à s’engager financièrement lorsque le projet lui a été soumis par la Municipalité puisqu’il s’agissait d’un projet structurant répondant aux besoins des jeunes et qui reflète les valeurs de la coopérative. « La Caisse de L’Érable est fière d’être partenaire de ce nouveau skatepark », a-t-il dit.

 

Le projet

 

Le directeur général adjoint de la Municipalité de Laurierville, Jean-François Labrie-Simoneau, a rappelé que ce sont les jeunes de Partenaires 12-18 qui avaient présenté une demande à la Municipalité à l’automne 2020 qui a par la suite tenu un sondage auprès de la population qui s’est avéré positif. « La Municipalité a alors décidé de lancer le go au projet et de se mettre à la recherche de subventions. »

M. Labrie-Simoneau a par ailleurs mentionné qu’un projet de peinture murale au skatepark devrait être mis sur pied durant la période estivale. « Nous en sommes encore au stade embryonnaire, mais nous voulons impliquer les jeunes. »

Enfin, il dit que la Municipalité regarde aussi pour offrir des cours de planches à roulettes ou de trottinettes. « Nous allons vérifier l’intérêt des jeunes et si cela s’avère concluant, nous pourrions embaucher une ressource. »

Notons en terminant que c’est la firme Papillon Skateparks, une entreprise située dans Lanaudière, qui a construit le parc l’automne dernier. « La construction a pris trois semaines entre le 25 octobre et le 12 novembre. « La structure a complètement été réalisée en béton et pourra perdurer dans le temps. C’est vraiment une belle infrastructure pour nos jeunes qui vont pouvoir en profiter les soirs et fins de semaine et lors de leurs congés », de conclure M. Labrie-Simoneau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires