Hôtel-Dieu d’Arthabaska : des travaux, des travaux

Par heleneruel
Hôtel-Dieu d’Arthabaska : des travaux, des travaux
Ouvriers et machineries s’agitent dehors et dedans l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska. (Photo TC Media – Hélène Ruel)

VICTORIAVILLE. Des travaux, il y en a «tout le tour et pour tout le monde!», a lancé le directeur général Claude Charland aux membres du conseil d’administration, évoquant notamment ceux qui bousculent les habitudes à l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska.

Les actuels travaux ne sont en fait qu’un préambule à l’énorme chantier qui déménagera l’urgence vers un nouveau bloc à construire dans l’espace vacant du côté de la rue Laurier.

Le Centre de santé attend d’ailleurs toujours le feu vert du ministère pour lancer ces travaux de plusieurs dizaines de millions de dollars.

M. Charland a expliqué que les travaux amorcés il y a quelques semaines devraient s’étaler sur une année complète, ce chantier visant à construire, principalement, une clinique pédiatrique et une nouvelle unité d’oncologie.

D’autres travaux ont lieu en même temps pour une génératrice, pour le réaménagement de la pharmacie, pour ajouter des aires de stationnement. Le pavillon F fait également l’objet d’un chantier.

Délestée de sa vocation de résidence pour personnes âgées, l’ex-Résidence d’Arthabaska est déjà occupée, à 60% (trois de ses cinq étages), par les médecins résidents, la pharmacie et l’oncologie. On s’en sert aussi comme d’une aire d’entreposage.

Il n’y a pas que l’Hôtel-Dieu qui soit sens dessus dessous, des travaux sont aussi en cours au CLSC Suzor-Coté rue Monfette ainsi qu’au Roseau. À ce site, il reste à équiper la cuisine agrandie des nouveaux équipements servant à mitonner tous les repas devant être servis à l’ensemble des résidents des centres d’hébergement de l’institution.

Le CSSS a également achevé cette année les travaux visant à aménager en CLSC La Samare ce qui était l’ancien Foyer des Bois-Francs à Plessisville.

L’institution disposera d’un site en moins alors que par résolution le conseil d’administration a déclaré «excédentaire» le bâtiment abritant le centre d’hébergement Sacré-Cœur à Saint-Ferdinand. Il ne reste plus personne dans cette maison.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires