François Legault à Victo pour une annonce sur les soins à domicile

François Legault à Victo pour une annonce sur les soins à domicile
Une rencontre avec Albertine Bouchard à sa résidence de Victoriaville (Photo : www.lanouvelle.net)

Le premier ministre sortant et chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a fait une halte, vendredi après-midi, à Victoriaville pour rendre visite à une aînée, Albertine Bouchard, 92 ans, prélude à une annonce électorale sur les soins et services à domicile.

Avant de s’adresser aux médias, François Legault a pris le temps d’échanger avec Mme Bouchard dans sa cour arrière, tout près de la rivière. Pour l’occasion, le ministre délégué à la Santé et aux services sociaux, Lionel Carmant, et le député sortant d’Arthabaska, Eric Lefebvre, accompagnaient François Legault. 

Le premier ministre Legault a d’ailleurs salué l’implication d’Eric Lefebvre, tout en se réjouissant qu’il ait pu convaincre « un monument comme Yvon Vallières, longtemps au Parti libéral » de l’appuyer. « Le Parti libéral, ce n’est plus ce que c’était. Les choses ont changé et vont continuer de changer », a-t-il souligné avant d’entrer dans le vif du sujet.

Les soins et services à domicile constituent, selon lui, un des sujets importants. François Legault a soutenu que son gouvernement « a agi », en la matière. « En 2018, pendant la campagne électorale, on proposait d’ajouter 800 M $ dans le prochain mandat pour les soins et services à domicile. On a livré, on a ajouté 2 G $ », a-t-il précisé, rappelant également l’engagement, dans le dernier budget au printemps, d’ajouter 2,7 G $ au cours du prochain mandat. « Et aujourd’hui, si la CAQ est réélue, on rajoutera 900 M $, ce qui signifie 3,6 G $ pour les soins et services à domicile », a-t-il promis.

Tout cet argent, a-t-il dit, servira notamment à bonifier le nombre d’heures données en services et soins aux 380 000 personnes qui en reçoivent actuellement et à augmenter le nombre de bénéficiaires.

La bonification du financement des organismes communautaires fait aussi partie de l’équation. « Ce qu’on veut faire également, c’est commencer plutôt à s’occuper des personnes en perte d’autonomie. Les spécialistes le disent, plus on commence tôt, plus ça donne de bons résultats pour maintenir l’autonomie », a fait savoir le premier ministre.

Le travail, a-t-il continué, doit, par ailleurs, impliqué les municipalités. Plusieurs d’entre elles, a-t-il noté, ont mis en place des programmes pour les aînés. « Nous allons travailler, de plus, avec les centres de répit pour les proches aidants. C’est important, il faut leur donner du répit », a indiqué François Legault.

Un prochain gouvernement de la CAQ, a-t-il signalé, veut aussi financer une partie des maisons intergénérationnelles. « Il s’agit là d’une bonne façon de demeurer à la maison », a commenté le premier ministre. Le plan caquiste prévoit aussi une augmentation du crédit d’impôt remboursable pour les boutons panique et les mécanismes de surveillance. « C’est rassurant pour les enfants », a-t-il confié, avant de conclure en plaidant que la CAQ entend bien continuer à investir dans les soins et services à domicile. 

François Legault a ensuite répondu aux questions des journalistes, notamment au sujet des maisons des aînés. Il s’est offusqué d’entendre des partis politiques dire qu’ils voudraient mettre fin à ces maisons et investir seulement dans les soins à domicile. « Je n’en reviens pas. Dire ça, ce n’est pas comprendre la réalité. On a besoin des deux. Oui, plus on aidera dans les soins et services à domicile, plus on va retarder le moment où on doit aller dans un CHSLD ou une maison des aînés », a-t-il soutenu.

Interrogé sur ce qu’il comptait faire, dans le contexte actuel, pour s’assurer d’avoir le personnel nécessaire dans les maisons des aînés, François Legault a d’abord répondu qu’à ce sujet, la promesse du Parti québécois ne tenait pas la route. « Mais nous, on a ajusté nos projections en fonction du nombre d’infirmières qu’on pense être capable d’ajouter dans les quatre prochaines années. Nous sommes réalistes. Toutes nos propositions faites depuis le début de la campagne se tiennent debout alors qu’on a des partis d’opposition qui semblent avoir juste joué de façon théorique avec les chiffres sans regarder le nombre de personnes disponibles », a-t-il soutenu.

François Legault a aussi été questionné sur l’immigration, la sécurité des élus et l’environnement. Quant à la construction d’un nouvel hôpital souhaitée à Drummondville, le chef de la CAQ a répondu : « La campagne électorale est jeune. Je n’ai rien à vous annoncer aujourd’hui. La priorité dans la région, c’était l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska, mais je sais que les deux députés de Drummondville voudraient bien qu’on annonce quelque chose ».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
7 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Francois Hamel
Francois Hamel
3 mois

5 ou 6 ièmes articles sur la CAQ et 1 sur QS à date, y a t-il d’autres partis à cette élection?

Pierre
Pierre
3 mois

Est bonne celle à il on fait mourir les aîné il pense que on a oublier

Map
Map
3 mois
Répondre à  Pierre

Tu devrais faire mieux tes recherches c’était la même chose dans les autres pays et provinces au Canada

andre
andre
3 mois
Répondre à  Map

tu devrais faire mieux tes recherches toi aussi , la première année du covid le quebec avait plus de morts à lui tout seul que les 9 autres provinces

Clement
Clement
3 mois

Le meilleur gouvernement depuis les 15 dernière années, le monde oublis vite(l’ère charest et couillard)

Master
Master
3 mois

M.legaut, comme dirait la chanson: PAROLE et PAROLE et PAROLE…… encore des paroles!!!!

Map
Map
3 mois
Répondre à  Master

Encore un chialeux qui a rien d’autre à faire que chialer sur internet