Forum régional en itinérance : entretenir les liens pour favoriser l’inclusion  

Communiqué

Forum régional en itinérance : entretenir les liens pour favoriser l’inclusion  
(Photo : Jessyca Viens-Gaboriau - Archives)

Plus de 340 personnes sont attendues, aujourd’hui (mardi), à l’Hôtel Énergie de Shawinigan, afin de participer à la 2e édition du Forum régional en itinérance. Cet événement incontournable réunira l’ensemble des partenaires des milieux du communautaire, de l’emploi, de la justice, de l’habitation, de la sécurité publique, de l’éducation, des communautés autochtones et du réseau de la santé et des services sociaux. Sous le thème « Nourrir du lien pour favoriser l’inclusion », les participants pourront échanger autour des préoccupations, des défis et des approches à privilégier dans la lutte à l’itinérance.  

Selon les statistiques de 2018, on recensait près de 300 personnes en situation d’itinérance dans la région. Les résultats du dernier dénombrement de l’automne seront connus en 2023, mais l’ensemble des partenaires sont unanimes pour dire que le phénomène est en augmentation, encore plus depuis la pandémie. Sur le terrain, les équipes ont dû faire preuve d’adaptation et d’ingéniosité afin de soutenir et d’accompagner les personnes qui se retrouvent à la rue.  

« Le Forum sera l’occasion de réitérer toute l’importance des liens tissés au fil des années. Tous les partenaires sont mobilisés. C’est une force reconnue et maintes fois soulignée dans la région. En se rassemblant et en nourrissant ces liens si précieux, nous pourrons renforcer davantage nos actions collectives. Cela aura un effet puissant dans la poursuite de notre engagement à la lutte contre l’itinérance et à la sensibilisation à l’inclusion, puisque chacun de nous est un agent d’influence », mentionne Dave Fillion, directeur du Programme santé mentale adulte et dépendance du CIUSSS MCQ.  

Une programmation diversifiée 

Au cours de la journée, des conférences et ateliers diversifiés permettront le partage d’expertise et de bonnes pratiques axé sur l’inclusion et la force des liens en contexte d’itinérance.  

La programmation débutera avec la présence du conférencier et professeur agrégé de l’Université de Montréal, Jean-Sébastien Fallu, qui portera un regard sur les liens entre l’itinérance, la consommation de drogues et la stigmatisation. Suivra une conférence sur la condition itinérante parmi la population autochtone au Québec par Carole Lévesque, anthropologue de formation et professeure à l’Institut national de recherche scientifique. Ayant consacré la totalité de sa carrière aux questions autochtones, celle-ci dressera un portrait de la situation et permettra une meilleure compréhension des réalités autochtones dans l’objectif de tisser des liens significatifs et d’adapter les interventions. 

En après-midi, des ateliers aborderont les sujets de la prévention de l’itinérance jeunesse, du pouvoir d’influence des intervenants dans leurs actions au quotidien et de l’importance de tenir compte de l’environnement lors d’intervention pour assurer sa sécurité seront offerts.       

Au terme de la journée, Guillaume Vermette, clown humanitaire, fera le récit de certaines de ses rencontres touchantes. Ayant été confronté à différentes réalités difficiles à travers ses voyages, il démontrera toute l’importance d’agir avec bienveillance pour faire une différence positive autour de soi. Une conférence inspirante permettant de nourrir l’espoir et de démontrer tout le pouvoir d’influence des agents de changement. 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires