Exercice en sauvetage hors route pour les pompiers du SSIRÉ

Communiqué

Exercice en sauvetage hors route pour les pompiers du SSIRÉ
Une formation d’envergure a été organisée par le Service de sécurité incendie régional de L’Érable. Les pompiers de la caserne 45 ont eu la chance de vivre plusieurs simulations d’accidents sur les pentes du Mont Apic. (Photo : gracieuseté)

Le 1er octobre dernier, les pompiers de la caserne 45 du Service de sécurité incendie régional de L’Érable (SSIRÉ) ont réalisé des opérations de sauvetage hors route avec la collaboration de deux citoyens qui s’étaient prêtés à l’exercice en agissant comme victimes.

Dans le cadre de leur formation pratique en sauvetage hors route, les pompiers de la caserne 45 (Paroisse de Plessisville) ont eu la chance de vivre plusieurs simulations d’accidents sur les pentes du Mont Apic de Saint-Pierre-Baptiste pendant la journée.

 

Le déroulement et les manœuvres 

L’opération de sauvetage s’est déroulée en plusieurs étapes. D’abord, l’importance de sécuriser les lieux demeurait cruciale puisque le sauvetage se situait sur une pente verticale (à plus de 45 degrés).

Dès leur arrivée sur les lieux, les équipes ont dû commencer par repérer les victimes et établir les risques potentiels afin de prendre les bonnes décisions et d’assurer leur sécurité et celle des victimes.

La création d’une ligne de vie, d’un système de cordage et de poulie, le sauvetage des victimes à l’aide d’un panier d’extraction ainsi que la planche dorsale ont fait partie des manœuvres mises en pratique samedi dernier.

Cet exercice relève des services d’urgence en milieu isolé (SUMI). Le sauvetage hors route, pratiqué sous forme de simulation, permet aux pompiers de mettre en pratique en une seule séquence tous les exercices qu’ils ont appris individuellement. La journée a été divisée en deux groupes et tous les pompiers ont pu prendre part aux différentes manœuvres. Les sauvetages ont duré environ 4 h chacun.

« C’est important de réaliser ce type d’entraînement pour maintenir les acquis, et ce, au minimum une fois par année. Ça permet de donner confiance, de consolider les liens entre les sauveteurs, de travailler en équipe et de valider sa gestion du stress », a expliqué le directeur du SSIRÉ, Éric Boucher. 

 

Formés dans différentes spécificités de sauvetage

Les pompiers du SSIRÉ sont formés pour intervenir en cas d’incendie, mais ils possèdent également des connaissances et des compétences dans le sauvetage glace, le sauvetage nautique et la désincarcération routière. Leur formation sera d’ailleurs bonifiée sous peu en désincarcération en milieu agricole. 

Une activité de formation d’envergure tenue par le SSIRÉ

La formation a été réalisée sous la supervision de l’état-major, dont plus particulièrement le chef aux opérations, Martin Milot. Une vingtaine de personnes ont été impliquées et la journée a monopolisé plusieurs équipements. « Il s’agit d’un investissement pour la sécurité des citoyens et des visiteurs comme, par exemple, ceux qui pratiquent le vélo de montagne. On vient rehausser la qualité des interventions qui peuvent être assurées en cas d’accident dans un milieu isolé en dehors du réseau routier », a rappelé le directeur du SSIRÉ.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires