Essence : CAA-Québec dénonce des marges au détail très élevées dans plusieurs régions de la province

Communiqué

Essence : CAA-Québec dénonce des marges au détail très élevées dans plusieurs régions de la province
(Photo : Archives)

Depuis mardi, CAA-Québec observe des marges au détail de plus de 20 cents/litre dans plusieurs régions du Québec. L’organisme déplore cette situation où l’industrie tarde à retransmettre aux automobilistes les importantes baisses des indicateurs pétroliers des derniers jours. 

Dix régions particulièrement touchées

Cette situation déplorable pour les automobilistes est plus précisément observée dans 10 régions administratives de la province.

  

Région administrative    Prix à la pompe (cents/litre)     Marge au détail (cents/litre)

                                                                                      sans les taxes à la consommation

Côte-Nord                                173,4                                                        26,8

Saguenay–Lac-Saint-Jean      169,4                                                        25,0

Bas-Saint-Laurent                    170,4                                                        23,4

Centre-du-Québec                   171,9                                                        23,4

Mauricie                                   171,4                                                        23,1

Estrie                                       171,9                                                        23,1

Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine   170,4                                                   22,1

Capitale-Nationale                     169,9                                                     21,8

Chaudière-Appalaches              169,9                                                     21,7

Abitibi-Témiscamingue              165,4                                                     20,4

Par conséquent, les prix affichés à la pompe sont bien au-delà des prix réalistes calculés par CAA-Québec sur Info Essence.

Bien que des marges au détail de plus de 20 cents/litre aient été observées à quelques reprises dans certaines régions du Québec au courant de l’année 2022 (mars, avril et juillet), une telle situation perdure rarement plus d’une journée. 

Pendant ce temps dans le grand Montréal

Alors que les automobilistes des régions précédemment citées paient cher pour leur essence (jusqu’à 173,4 cents/litre), ceux de l’agglomération montréalaise peuvent faire le plein à 155,9 cents/litre. Le coût d’acquisition pour les détaillants de la métropole est pourtant l’un des plus élevés de la province en raison de la taxe dédiée au transport en commun.

Selon CAA-Québec, l’industrie doit expliquer aux automobilistes ce qui justifie de telles marges au détail et de tels écarts entre les prix affichés à la pompe dans les différentes régions. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires