Dix pompiers du SSIRÉ et un citoyen honorés pour leur acte de bravoure

Dix pompiers du SSIRÉ et un citoyen honorés pour leur acte de bravoure
La cérémonie de reconnaissance des pompiers et du citoyen d’Inverness impliqués dans le sauvetage des trois jeunes hommes sur le lac Joseph à Saint-Pierre-Baptiste s’est déroulée lors de la rencontre du Comité de sécurité publique de L’Érable dans les locaux de la MRC de L’Érable à Plessisville. (Photo : www.lanouvelle.net)

Neuf pompiers de la caserne 13 à Saint-Ferdinand, le chef de division aux opérations et à la prévention du Service de sécurité incendie régional de L’Érable (SSIRÉ) et un citoyen d’Inverness ont été honorés par le SSIRÉ en lien avec leur acte de bravoure survenu lors du sauvetage de trois jeunes hommes de la noyade le 20 octobre dernier sur le lac Joseph à Saint-Pierre-Baptiste.

Le directeur du SSIRÉ, Éric Boucher, a procédé à la remise des certificats de reconnaissance qui s’est déroulée lors de la réunion du Comité de la sécurité (CSP) de L’Érable en présence des maires siégeant sur le comité et du responsable du poste de la Sûreté du Québec de la MRC de L’Érable, le sergent Jean-Nicol Poulin.

M. Boucher a tenu a exprimé sa profonde reconnaissance envers tous les intervenants pour leur vitesse d’intervention, leur professionnalisme et la qualité de la gestion des opérations. «Le dénouement de cet événement aurait été fort différent sans leur contribution », a-t-il assuré.

Luc Girard (capitaine), Étienne Garneau, Jean-Michel Langlois, Rémi Carrier, Jean-Nicolas Bédard, Mathieu Pinette, Mathieu Blondeau, Michaël Girard et Olivier Michaud sont les pompiers de la caserne 13 qui ont reçu un certificat de reconnaissance tout comme le chef de division aux opérations et à la prévention du SSIRÉ, Serge Carignan, et le citoyen Yvon Pomerleau d’Inverness.

 

Rappel des événements

 

Le 20 octobre dernier, les sapeurs de la caserne 13 (Saint-Ferdinand) ont été alertés à 16 h 32 pour se rendre dans le secteur du chemin des Chalets Ouest. Trois jeunes chasseurs, qui ne portaient pas de gilet de flottaison dans leur chaloupe, ont chaviré sur le lac Joseph à Saint-Pierre-Baptiste. C’est un riverain qui, en entendant des cris de détresse, a appelé le 9-1-1. Vingt-six minutes plus tard, soit à 16 h 58, les trois jeunes hommes avaient été repêchés.

Yvon Pomerleau d’Inverness est celui qui a alerté la centrale CAUCA. Il était là à travailler chez un riverain quand il a entendu des cris tout juste avant qu’il ne se prépare à quitter les lieux. « J’ai compris qu’on avait besoin de secours et j’ai tout de suite décidé de faire le 9-1-1, car je savais qu’il n’y aurait pas de chaloupe disponible à cette période de l’année pour aller les secourir. Après je me suis rendu sur le bord du lac pour constater la présence des trois jeunes hommes qui étaient à l’eau sans veste de flottaison, une information que j’ai pu communiquer à l’intervenante du CAUCA en lui disant que ça pressait. »

« Le temps m’a paru long, mais ce fut très rapide quand un premier pompier est arrivé pour chercher un endroit où descendre le canot de sauvetage à l’eau. En peu de temps, les trois jeunes ont été sortis de l’eau. Ce fut ma plus belle récompense de les voir tous vivants », a raconté M. Pomerleau d’autant plus qu’il en connaissait deux des trois.

« J’ai réalisé qu’en appelant aussi vite le 9-1-1 que cela a compté pour beaucoup dans le sauvetage des trois jeunes hommes et surtout pour l’un d’entre eux qui n’aurait peut-être pas supporté de passer deux ou trois minutes de plus dans l’eau », souligne M. Pomerleau qui invite les gens de ne pas hésiter à communiquer avec le 9-1-1 en situation d’urgence. Lui-même, il s’agissait de la première fois qu’il le faisait.

Pour le directeur du SSIRÉ, Éric Boucher, il ne fait aucun doute que la rapidité avec laquelle M. Pomerleau a communiqué avec la centrale et la précision de ses informations ont permis à l’équipe nautique d’extraire rapidement les trois citoyens de l’eau froide du lac Joseph.

Étienne Garneau, Jean-Michel Langlois et Olivier Michaud sont les trois pompiers qui faisaient partie de l’unité d’embarcation et qui ont récupéré les trois jeunes hommes. Mathieu Pinette, Rémi Carrier, Mathieu Blondeau et Jean-Nicolas Bédard faisaient partie de l’équipe qui a appareillé les équipements et l’embarcation qui a servi à leurs coéquipiers. Michaël Girard est celui, qui lors des opérations, a établi rapidement un périmètre de sécurité afin de bien diriger les techniciens ambulanciers vers le site. Le capitaine, Luc Girard, et le chef aux opérations en devoir, Serge Carignan, en charge du commandement, ont été félicités pour leur calme et la clarté de leur communication qui a permis de bien planifier et organiser l’opération de sauvetage et de diriger et contrôler les intervenants de leur propre équipe et des autres milieux afin qu’ils puissent prendre en charge rapidement les citoyens secourus.

 

Une force régionale

 

Le directeur du SSIRÉ, Éric Boucher, a rappelé l’importance du service incendie régional qui permet de maintenir un tel service. « Il y a neuf municipalités qui font partie du SSIRÉ. C’est de gros sous que de garder un service de sauvetage nautique comme celui que l’on a à la caserne de Saint-Ferdinand. Il faut de la formation et des équipements mis à jour. Nous avons fait le pari en 2017 de le maintenir en sachant qu’il n’y avait pas eu de sauvetage officiel depuis une vingtaine d’années. Nous ne le regrettons pas aujourd’hui. C’est pour ça qu’il était important aujourd’hui de souligner le travail de nos pompiers volontaires. »

M. Boucher a aussi profité de l’occasion pour faire le rappel des consignes de sécurité dans les embarcations de plaisance. « Nous avons fait de la sensibilisation cet été au camping de l’Association de chasse et pêche Les Mousquetaires du lac Joseph pour promouvoir les vestes de flottaison et les équipements de sécurité. » Il espère que le message portera fruit.

Le capitaine Luc Girard, pour sa part, est arrivé parmi les premiers pompiers sur le site. Il estime que son équipe a été récompensée pour tous les efforts que ses membres déploient par leurs entraînements et leur rigueur. « La séquence de mise à l’eau et celle d’aller récupérer les trois jeunes hommes ont été menées de façon très efficace et nous n’en sommes pas surpris parce qu’on travaille tous dans ce sens-là. »

M. Girard mentionne que les pompiers de Saint-Ferdinand ont été accrédités par le CIUSSS pour agir aussi comme premiers répondants. « La mise en place de ce service devrait avoir lieu en 2023, ce qui s’ajoutera au service de sauvetage nautique et sur glace (en hiver) avec la même équipe. Notre groupe se prépare maintenant à intervenir avec les premiers pêcheurs ou les motoneigistes qui pourraient s’adonner à leur activité sur le lac en début décembre. »

Pour les pompiers de la caserne 13, le sauvetage du 20 octobre dernier est un baume sur le tragique événement qui avait coûté la vie à un jeune Victoriavillois de 18 ans qui prenait place avec deux de ses amis dans un canot qui a chaviré sur le même lac le 22 octobre 2021.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Fremich
Fremich
1 mois

Félicitations à tous!

Laurent Cote
Laurent Cote
1 mois

Félicitation Yvon