Développement régional : Pascale Fortin veut donner un plus grand pouvoir aux villes et municipalités 

Communiqué

Développement régional : Pascale Fortin veut donner un plus grand pouvoir aux villes et municipalités 
La candidate Pascale Fortin (Photo : Gracieuseté)

Pascale Fortin, candidate de Québec solidaire Arthabaska, rappelle que les villes et municipalités sont au coeur du développement régional et elle souhaite donner un plus grand pouvoir aux villes et municipalités. 

Une des solutions proposées par Québec solidaire est de revoir la fiscalité municipale pour que les municipalités soient moins dépendantes de la taxe foncière. 

» Alors que les villes et municipalités ont reçu de plus en plus de responsabilités au fil des années, leurs actions sont toujours limitées quant à leurs sources de financement qui repose à 70 % sur la taxe foncière « , déplore la candidate de Québec solidaire. 

Les villes et municipalités ont ainsi de plus en plus les mains liées puisque leurs dépenses augmentent, avec notamment l’inflation, la hausse du coût de carburant ou la hausse des coûts de construction, mais leurs revenus restent limités. Elles ne peuvent pas faire de déficits, ce qui fait que tout dépassement de coûts se répercute directement par une hausse des taxes municipales payées par les citoyens. 

Pour des villes et municipalités résilientes 

Les villes et municipalités sont pourtant aux premières loges des changements climatiques et elles doivent prendre des mesures pour prévenir ces changements, ainsi que s’y adapter. Elles sont aussi un important acteur de développement économique régional. » Si on veut des villes et des municipalités résilientes dans notre région et au Québec, il faut leur laisser plus d’autonomie et les moyens financiers pour agir rapidement « , mentionne Pascale Fortin. 

Le défi est aussi important pour les petites municipalités qui ont les mêmes règles à suivre que les grandes villes et municipalités, mais elles sont loin de bénéficier des mêmes ressources financières et humaines. 

» La pandémie, l’inflation, les problèmes des chaînes d’approvisionnement, la guerre en Ukraine, nous ont démontré la nécessité de favoriser une plus grande autonomie régionale. Pour y arriver, on doit développer nos services de proximité. Les villes et des municipalités sont au coeur du développement de nos régions et il est temps que le gouvernement travaille de concert avec le milieu municipal pour qu’il ait l’autonomie et des ressources nécessaires « , indique Pascale Fortin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires