Deux bénévoles hors pair

Deux bénévoles hors pair
Claudette Laliberté et Cécile Paquet ont été décorées de la Médaille du lieutenant-gouverneur pour leur implication bénévole dans la communauté. Elles tiennent à partager cet honneur avec tous les autres bénévoles qui gravitent autour de l’Oeuvre du partage, du Marathon de l’espoir et d’ORAPÉ de même qu’à tous les gens et partenaires qui donnent de l’argent pour aider les moins bien nantis. (Photo : www.lanouvelle.net)

Les Plessisvilloises Claudette Laliberté et Cécile Paquet sont des bénévoles au grand cœur. Toutes deux ont adopté la cause des gens démunis de leur région afin de leur offrir une vie meilleure.

Leur implication a d’ailleurs été soulignée en cours d’année lorsqu’elles ont reçu chacune la Médaille du lieutenant-gouverneur du Québec en reconnaissance de l’engagement bénévole, de la détermination et du dépassement de soi dont elles ont su faire preuve. Leur candidature avait été soumise par la Ville de Plessisville.

Claudette Laliberté

Claudette Laliberté a mené une carrière de 38 ans dans le secteur de la santé et des services sociaux, soit pendant 12 ans comme conseillère syndicale et 26 ans comme préposée aux bénéficiaires au Foyer des Bois-Francs.

Aujourd’hui, elle constitue un pilier de la lutte à la pauvreté dans la région de Plessisville grâce à son engagement bénévole au sein de l’Oeuvre du partage depuis 16 ans, dont les dix dernières à titre de présidente.

Cécile Paquet

Cécile Paquet a pour sa part oeuvré dans le secteur privé durant sa carrière professionnelle, notamment comme secrétaire et acheteuse. Elle a, entre autres, été à l’emploi de compagnies telles que Plessitech et Carbotech.

Sa polyvalence, son leadership et son excellent jugement font d’elle une administratrice hors pair qui profite à l’Oeuvre du partage depuis une vingtaine d’année déjà. Elle participe grandement à maintenir l’implication bénévole bien vivante à Plessisville. Elle agit aussi comme proche-aidante auprès de deux personnes âgées depuis plusieurs années.

Une médaille d’équipe

Si les deux bénévoles unissent leurs voix aujourd’hui, c’est pour rappeler que l’Oeuvre du partage a besoin plus que jamais de l’aide de tous, par l’entremise de sa collecte annuelle du Marathon de l’espoir du 10 décembre, pour aider et supporter les plus démunis d’entre nous.

« Il est certain que recevoir la Médaille du lieutenant-gouverneur nous a fait un p’tit velours, mais c’est une médaille d’équipe que nous partageons avec tous les autres bénévoles qui ont déjà gravité et qui gravitent toujours autour de l’Oeuvre du partage, du Marathon de l’espoir et d’ORAPÉ de même qu’avec tous les résidents qui donnent de l’argent et partenaires. Il n’y a rien qu’on pourrait faire pour aider les moins bien nantis si les gens ne donnaient pas », de laisser entendre Mmes Laliberté et Paquet.

Depuis ses débuts en 1969, l’Oeuvre du partage a remis près de 2 millions $, principalement en aide alimentaire aux familles démunies de la MRC de L’Érable (sauf Princeville). L’organisme a conclu une entente de partenariat il y a quatre ans avec ORAPÉ (Organisme de récupération anti-pauvreté de l’Érable) afin de permettre de centraliser les services de soutien alimentaire. « Cette collaboration nous permet de ne plus avoir à gérer la distribution des bons alimentaires comme nous le faisions chaque lundi soir. C’est ORAPÉ qui achète la nourriture et nous (Oeuvre du partage) qui payons la facture. »

L’argent recueilli par la collecte du Marathon de l’espoir est la seule source de revenus de l’Oeuvre du partage et sert principalement à l’achat de nourriture. L’année dernière, pas moins de 47 000 $ de nourriture a été acheté et remis lors de la distribution alimentaire hebdomadaire effectuée par l’entremise d’ORAPÉ qui soutient plus de 200 familles. « Avec les paniers de Noël et notre soutien à plusieurs organismes de notre milieu, ce sont 66 000 $ qui ont été versés par l’Oeuvre du partage l’an dernier et les besoins ne vont pas en diminuant », de conclure les deux bénévoles qui assurent que l’argent qui est remis à l’organisme est géré de façon rigoureuse, avec justice, équité et parcimonie et que tout est redonné dans la région de L’Érable pour ceux et celles qui en ont vraiment de besoin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Suzane jean
Suzane jean
18 jours

Bravo Mesdames c’est bon de voir vos coeurs si grand…Merci