Des réponses aux joueurs de pétanque

Des réponses aux joueurs de pétanque
Le maire Antoine Tardif a répondu aux question posées en ligne par deux citoyens. (Photo : www.lanouvelle.net)

À la suite de quelques questions posées par des citoyens le mois dernier, le conseil municipal de Victoriaville, lors de sa réunion du mois de juillet, a répondu favorablement à la demande de réduction du coût de loyer au boulodrome.

Des diminutions sont donc adoptées pour l’année 2021 et le début de 2022 pour la location du Club de pétanque d’Arthabaska. Il en coûtera donc 1489,25 $ pour l’année 2021 et un montant de 342,21 $ pour le début de l’année de 2022. Même chose pour le Club de croquet qui voit son loyer diminuer à 1136,81 $ pour 2021 et 532,43 $ pour le début de l’année 2022.

 

De l’aide financière

 

Le conseil a également répondu à des demandes d’aide financière de différents organismes de la municipalité. Ainsi, la Ville accorde 3000 $ à Atoll art actuel, 2580 $ au Carrefour Jeunesse Emploi Arthabaska (Place aux jeunes), une somme de 15 000 $ au Club de soccer Optimum de Victoriaville de même que 10 122 $ au Marché de solidarité régionale de Victoriaville. De même, les élus ont également octroyé, à la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR), un montant de 25 000 $ pour la tenue, tous les dimanches jusqu’au 28 août, du marché Rendez-vous gourmand qui se tient à la place Sainte-Victoire. La CDEVR a également obtenu une réponse favorable et une aide financière de 25 000 $ pour 2022 et la même somme pour 2023 permettant la mise en place d’un marché de Noël. Cette nouvelle activité fait partie du programme pour la relance du centre-ville de Victoriaville.

Parlant du centre-ville, un citoyen, Francis Larochelle, à la fin de la séance du conseil, a posé une question en ligne. Il voulait savoir ce qui se passait avec les subventions pour l’aide aux commerçants du centre-ville. Le maire a indiqué que trois programmes d’aide étaient en place : le soutien au loyer commercial, la transformation de la vocation des étages supérieurs à des fins résidentielles et une subvention pour la rénovation intérieure des locaux commerciaux et de bureaux. « En 2021, ce sont 10 projets qui se sont partagé 235 000 $ et en 2022 nous avons 16 projets pour 315 000 $. Et le programme a été bonifié en cours d’année pour répondre à la demande », a expliqué le maire en ajoutant qu’à tout cela il fallait ajouter les nombreuses initiatives mises en place au centre-ville pour stimuler la construction (une position ferme du conseil de permettre une plus grande densification).

Les deux autres questions posées en ligne provenaient de Ghislain Tremblay qui voulait savoir si une rue était à venir entre les rues Archambault et Arsène (secteur Colonial) et, si oui, pour quand? Il déplorait qu’il y avait dans ce secteur des amas de terre polluants pour l’environnement. « Pour les amas de terre polluants, nous allons vérifier pour être certains que ce n’est pas le cas. Et pour ce qui est du prochain développement dans le secteur colonial, il y a en effet quelques rues qu’il est encore possible de construire. Les promoteurs sont en contact avec nos équipes et aussitôt que les projets seront à l’étape de réalisation, ils passeront ici au conseil municipal. Je n’ai pas de date précise à donner, mais c’est certain qu’il y a des projets en balbutiements dans le quartier », a souligné Antoine Tardif.

Le citoyen a également déploré le fait que dans son secteur (en face du parc Colonial), la Sûreté du Québec était absente pour faire respecter la limite de vitesse de 40 km/h. « Nous sommes tous préoccupés par la vitesse dans les quartiers. D’avoir diminué la vitesse à 40km/h dans l’entièreté de nos quartiers à Victoriaville est une première étape pour diminuer la vitesse. Nos équipes sont toujours à évaluer différents moyens (dos d’âne, rétrécissement de rues) pour atténuer la vitesse. Il n’en demeure pas moins que comme vous le dites, la présence policière a le plus d’impact. À cet effet, nous avons annoncé récemment que les heures de couverture de la Sûreté du Québec sur notre territoire, au retour du travail (entre 16 h et 19 h), ont été bonifiées. Donc il devrait y avoir une plus grande couverture policière. Mais on continue de faire des représentations en ce sens. Tout comme vous on souhaite que la vitesse soit limitée dans nos quartiers résidentiels », a répondu le maire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires