Daveluyville : coup d’œil sur la première année du maire Allard

Daveluyville : coup d’œil sur la première année du maire Allard
Mathieu Allard, maire de Daveluyville  (Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

En poste depuis tout près d’un an à la mairie de Daveluyville, Mathieu Allard dresse un bilan positif quand il jette un coup d’œil dans le rétroviseur. « On apprend à la vitesse grand V », lance-t-il, d’emblée.

En une année, note-t-il, le bilan montre diverses réalisations et plusieurs activités tenues. « On a beaucoup travaillé sur le positionnement de notre ville. On en voit des retombées. Je suis bien satisfait du nouveau positionnement positif de Daveluvyille au niveau régional. On en entend parler en bien. Les activités qui ont toujours existé se sont bien déroulées. Les nouveautés mises de l’avant ont apporté un dynamisme incroyable dans la municipalité, fait valoir le maire Allard. Tout cela crée un momentum positif. Les gens, on les sent fiers de leur milieu, fiers de faire partie de cette aventure. »

Beaucoup de choses ont été travaillées durant la première année, ce qui a nécessité des restructurations, et des résultats sont attendus au cours de la prochaine année, souligne le premier magistrat tout en se disant encouragé par ce qui s’annonce pour 2023.

L’aventure municipale exige beaucoup de temps et d’investissement personnel, reconnaît-il. « Mais c’est un bel investissement, car tu sens que tu fais une différence. Je me demandais jusqu’à quel point on pouvait changer les choses. Oui, on peut vraiment faire une différence. On sent une proximité sur le terrain », exprime-t-il.

Et dans une municipalité, les enjeux sont très variés. « Tu peux, par exemple, être en discussion avec le CIUSSS pour le dossier de la clinique, tu peux parler d’usines pour le parc industriel et, en même temps, gérer une chicane entre deux voisins. C’est la réalité », expose-t-il.

À la table du conseil, Mathieu Allard salue l’équipe en place et le climat qui y prévaut. « C’est plaisant, on a une belle équipe, assure-t-il. Au conseil, on a un objectif commun, le développement. Le travail se fait dans un bon climat. Tout le monde exprime ce qu’il a à dire. On est capable de se parler dans le caucus et de s’entendre sur une façon de travailler. Ça se passe super bien à ce chapitre. »

Le maire de Daveluyville ne peut passer sous silence sa plus grande fierté, le développement survenu concernant les services de santé. Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) a annoncé, rappelons-le, la tenue d’un projet pilote pour une clinique de proximité. « On va travailler là-dessus. Ça verra le jour en 2023. On a travaillé très fort en prenant un dossier dans lequel Jean-Claude (Bourassa) a été très actif, a-t-il signalé. À un moment donné, il fallait identifier les opportunités et présentement le chemin le plus plausible pour obtenir des services de santé rapide, c’était d’adresser une demande pour ce projet pilote que l’on a finalement obtenu. »

Le dossier a nécessité beaucoup de travail et d’énergie, mais il en valait la peine, a soutenu le maire. « On voulait améliorer le service. On avait tout perdu. Mon message à la population, c’est de faire savoir qu’il ne s’agira pas d’une clinique comme on l’a connu avec la présence d’un médecin. On va commencer avec une infirmière dans une première phase pour répondre à une partie des problèmes et assurer un suivi sans que les gens n’aient à se déplacer ailleurs. Puis, dans la deuxième phase, on pourrait bénéficier d’une super infirmière », a précisé le maire Allard, tout en signalant qu’un déplacement demeurera nécessaire pour voir un médecin. « Mais il y a bien des choses que nous pourrons régler en amont et cela pourra se faire à Daveluyville », insiste-t-il.

Du côté de l’économie, les élus daveluyviens planchent sur le développement du parc industriel en bordure de l’autoroute 20 en collaboration avec la Ville de Victoriaville. « Il y a une belle collaboration avec Victoriaville et ça mènera quelque part, ça augure bien. On a restructuré le tout, car si tu veux que cela fonctionne, il faut restructurer et mettre les bonnes personnes aux bonnes places », a fait savoir Mathieu Allard, tout en observant que de tels dossiers requièrent du temps. « Il faut comprendre et accepter que c’est long, qu’il y a des étapes à franchir. »

Chose certaine, un an plus tard, le maire de Daveluyville ne regrette aucunement sa décision de s’engager en politique municipale. « On fait tous notre possible, on est tous là pour les bonnes raisons. À la fin, il y a des choses qu’on peut faire et d’autres non, mais ce qu’on peut faire, on fait tout pour le réaliser », conclut-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires