Conservatoires en région : une relocalisation possible

Par veroniquedemers
Conservatoires en région : une relocalisation possible
Près de 90 étudiants issus des conservatoires de musique en région ont interprété des extraits de pièces connus de Sibelius

Près de 90 musiciens issus des conservatoires de musique et d’art dramatique des régions au Québec sont venus performer devant l’Assemblée nationale, jeudi après-midi, en réaction à la fermeture éventuelle des établissements d’enseignement.

«Il y a des gens du Saguenay, Rimouski et de Trois-Rivières. Malheureusement, [les étudiants des conservatoires de] Gatineau et de Val-d’Or n’ont pas pu venir pour des raisons techniques, mais ils ont participé à toutes les réunions en vue de cette manifestation», exprime Guillaume Veillet, étudiant en violoncelle et vice-président de l’Association des étudiants du Conservatoire de Trois-Rivières.

Les élèves, formant un orchestre devant l’Assemblée nationale, ont interprété des extraits de «Finlandia» de Sibelius, la marche funèbre de Beethoven, l’ouverture 1812 de Tchaïkovski, le Requiem de Mozart, ainsi qu’un extrait de texte porté par des étudiants du Conservatoire d’art dramatique de Québec.

Réaménagement

Interrogée sur la fermeture des conservatoires en région, la ministre de la Culture, Hélène David, ne s’est pour l’instant pas montrée catégorique.

«On n’arrêtera pas l’enseignement en région. On a plein d’imagination. Ça peut passer par un réaménagement du mode de gouvernance, des locaux, des services. Ce réaménagement est voulu par les conservatoires. On pourrait voir naître des collaborations avec des universités», a-t-elle évoqué, en point de presse.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires