Changement proposé à la carte électorale de Richmond-Arthabaska

Changement proposé à la carte électorale de Richmond-Arthabaska
La modification proposée (Photo : Capture d'écran)

Perte de trois municipalités de la MRC d’Arthabaska et ajout d’une localité du Val-Saint-François en Estrie, tel est le changement proposé à la carte électorale de Richmond-Arthabaska par la Commission de délimitation des circonscriptions électorales fédérales qui a dévoilé, fin juillet, sa proposition de révision de la carte électorale. 

La modification proposée fait perdre à Richmond-Arthabaska les municipalités de Daveluyville, Maddington Falls et Saint-Louis-de-Blandford qui passeraient au comté voisin de Mégantic-L’Érable.

En revanche, Richmond-Arthabaska s’enrichirait de la localité de Racine.

La circonscription comprendrait toujours toutes les municipalités de la MRC des Sources, les municipalités de la MRC d’Arthabaska, à l’exception de Daveluyville, Maddington Falls et Saint-Louis-de-Blandford, de même plusieurs municipalités du Val-Saint-François, à savoir Richmond, Windsor, Saint-Claude, Saint-Denis-de-Brompton, Saint-François-Xavier-de-Brompton, Ulverton, Val-Joli, les cantons de Cleveland et Melbourne et Kingsbury.

La proposition ne plaît guère au député en poste Alain Rayes qui déplore la perte de trois municipalités de la MRC d’Arthabaska. « Diviser n’est pas une bonne chose, explique-t-il, puisque de plus en plus les municipalités d’une même MRC travaillent ensemble. Des projets se développent par MRC. C’est plus logique, cela facilite le travail et assure une meilleure cohésion. »

Chose certaine, le député conservateur de Richmond-Arthabaska consultera sous peu les élus des municipalités concernées. « En premier lieu, je me dois d’analyser comme il faut le rapport. Puis, je consulterai les élus, peut-être même dès la semaine prochaine. Et s’il y a lieu, au besoin, on pourrait également consulter la population », précise le député Rayes.

Et si tous les élus se rejoignent et s’entendent sur une position, Alain Rayes plaidera leur cause devant la Commission.

Appelé à commenter le sujet, le maire de Maddington Falls, Patrice Morin, n’a pas caché sa surprise. « Je n’étais pas au courant », a-t-il confié.

Le maire Morin s’étonne, a-t-il dit, qu’on veuille envoyer sa municipalité avec L’Érable alors qu’il aurait été plutôt naturel que cela se fasse avec la région limitrophe. « On est à la limite de Bécancour », a-t-il précisé.

À Saint-Louis-de-Blandford, le maire Yvon Barrette n’avait pas été informé, lui non plus, de cette proposition. « Ça ne me dérange pas vraiment, a-t-il fait savoir. Je suis capable de travailler avec n’importe quel député en place ».

S’il en avait le choix, le maire Barrette note qu’il préférerait somme toute demeurer dans Richmond-Arthabaska, mais il se dit bien conscient que les redécoupages de la carte électorale sont nécessaires à l’occasion pour refléter l’évolution de la population et assurer un poids politique équitable.

Sans se prononcer pour ou contre la proposition pour le moment, le maire de Daveluyville, Mathieu Allard, estime, pour sa part, que le découpage devrait considérer le territoire des MRC. « On devrait, je pense, tenir compte et se servir du territoire des MRC. On a davantage de proximité avec la MRC. C’est avec elle qu’on discute des enjeux régionaux et qu’on adopte des projets », souligne-t-elle, tout en faisant remarquer que sa Ville fait partie des comtés de Nicolet-Bécancour au provincial, de Richmond-Arthabaska au fédéral et se retrouve dans la MRC d’Arthabaska sur la scène municipale.

Des consultations

La Commission procédera, par ailleurs, à une consultation de la population du Québec un peu partout sur le territoire. 

Elle tiendra 22 audiences publiques, en personne et virtuellement, pour recueillir des commentaires sur les limites et les noms qu’elle propose pour chaque circonscription. Aucun changement, cependant, ne concerne Richmond-Arthabaska.

Les audiences publiques les plus près seront tenue le 22 septembre au Holiday Inn Express & Suites de Trois-Rivières et le 6 octobre à l’Hôtel du Domaine de Thetford.

Les intéressés, qui le souhaitent, pourront participer à des audiences virtuelles  les 13 septembre et 12 octobre. 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires