Berthold presse le gouvernement d’en faire encore plus pour contrer l’invasion russe

Communiqué

Berthold presse le gouvernement d’en faire encore plus pour contrer l’invasion russe
Le député de Mégantic-L’Érable, Luc Berthold (Photo : Bernard Thibodeau)

Le député de Mégantic-L’Érable, chef adjoint de l’Opposition officielle et lieutenant politique pour le Québec, Luc Berthold, presse le gouvernement à adopter de nouvelles mesures afin de contrer l’invasion russe de l’Ukraine.

« L’invasion de l’Ukraine par les troupes de Poutine n’est rien de moins qu’une grave violation du droit international. Le Canada a la responsabilité d’adopter de nouvelles mesures à titre de représailles envers le dirigeant Vladimir Poutine », estime Luc Berthold.

Le député soutient les mesures adoptées par le gouvernement du Canada jusqu’à maintenant, mais estime que Justin Trudeau a le pouvoir d’en adopter d’autres immédiatement. « Cette invasion pleinement injustifiée constitue une réelle menace non seulement pour l’Europe, mais pour l’ordre, la paix et la sécurité à l’échelle internationale », ajoute Luc Berthold.

Le Parti conservateur presse donc le gouvernement d’adopter rapidement des mesures supplémentaires : déclarer l’ambassadeur de la Russie au Canada, Oleg Stepanov, persona non grata et l’expulser du Canada; rappeler l’ambassadeur du Canada à Moscou; demander au CRTC de révoquer les licences des radiodiffuseurs contrôlés par l’État russe; isoler la Russie sur le plan international en cherchant à la retirer d’organisations comme le G20 et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

Le député a par ailleurs profité d’une allocution à la Chambre des communes pour livrer un vibrant plaidoyer en faveur de la paix. « Que l’on soit à Lac-Mégantic, à Thetford Mines, à Plessisville ou ici même à Ottawa, notre monde a changé au cours des derniers jours », a-t-il indiqué. « Un tout autre sens a été donné au mot liberté. L’impensable s’est malheureusement produit. Le mal s’est réveillé et a réveillé sa vraie nature. J’invite donc tous les parlementaires, de toutes les démocraties et tous les pays, à s’unir contre le dictateur Poutine. À s’unir pour le peuple ukrainien! Et surtout à s’unir pour la paix! », conclut le député.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Dominique Jacob
Dominique Jacob
5 mois

Vous avez juste a envoyé votre ami Jean Charest la bas, y va tout arrangé ca.

Ezeckiel
Ezeckiel
5 mois
Répondre à  Dominique Jacob

Et tout le contingent des défenseurs de la liberté, camionneurs stationnés devant le parlement et autres coucous que son parti a appuyé!