Alliance PLC-NDP : antidémocratique et aberrant, clame Alain Rayes

Alliance PLC-NDP : antidémocratique et aberrant, clame Alain Rayes
Le député Alain Rayes (Photo : Archives)

Comme tout le monde, dit-il, le député conservateur de Richmond-Arthabaska, Alain Rayes, a été surpris par cette annonce de l’alliance entre le Parti libéral du Canada de Justin Trudeau et le Nouveau Parti démocratique de Jagmeet Singh. « Personne ne l’a vu venir, ça n’avait coulé nulle part. Et c’est d’autant plus préoccupant justement parce que ça s’est fait en cachette sans que la population soit interpellée », expose-t-il.

Alain Rayes rappelle que la population s’est prononcée lors de l’élection tenue il y a moins d’un an. « Les résultats témoignent de ce que les gens, partout au pays, souhaitaient à la Chambre des communes. De voir le premier ministre Justin Trudeau, pour qui ça ne va pas bien, s’allier à un chef Jagmeet Singh qui n’a aucune chance d’être élu pour garder leur emploi et gouverner de façon majoritaire, honnêtement, c’est vraiment antidémocratique », estime l’élu de Richmond-Arthabaska.

Il rappelle qu’au cours de la dernière campagne électorale, tant Jagmeet Singh que Justin Trudeau ont rejeté l’idée d’une coalition ensemble. « Ce qui se passe n’est pas illégal, mais immoral, précise-t-il. Que le gouvernement fasse des alliances dans une position minoritaire avec des partis d’opposition, personne n’est contre l’idée. On en a vu des ententes avec le Parti conservateur, avec le Bloc québécois et le NPD dans certains dossiers, notamment avec la pandémie. Quand ça a été le temps de mettre en place des mesures d’urgence, tout le monde a travaillé dans le même sens, dans l’intérêt de la population. Tous y trouvaient un intérêt », explique le député Rayes.

Or, dans le présent cas, ajoute-t-il, le gouvernement conclut une alliance jusqu’en 2025 sans même connaître ce qui se passera dans le futur. « Il n’a pas été élu pour ça. Cela est illogique et incompréhensible, exprime-t-il. L’élection d’un gouvernement minoritaire commande de travailler en collaboration. Pourtant, le gouvernement s’associe plutôt avec un parti de quatrième position pour créer un gouvernement majoritaire pour les trois prochaines années. »

Chose certaine, dans l’esprit d’Alain Rayes, cette entente risque de coûter très cher. « Les néo-démocrates ont donné l’assurance au gouvernement jusqu’en 2025 avec un chèque en blanc en échange d’enjeux qu’ils veulent mettre de l’avant et qui vont coûter au bas mot plus de 214 milliards de dollars. Ils ont donné leur appui sans que la population ne puisse s’exprimer. C’est rien pour diminuer le cynisme envers les politiciens », déplore le député Rayes, tout en soulignant que la récente élection ayant mené à un gouvernement minoritaire a coûté plus de 600 M $. « On devait travailler ensemble. Avec l’alliance, on se retrouve plutôt avec un parti ayant terminé au quatrième rang et qui récolte plus de pouvoir que le parti ayant recueilli le plus grand nombre de votes au pays, le Parti conservateur. Les libéraux, qui ont fini deuxièmes, s’allient aux quatrièmes pour faire adopter des projets, sans que la population n’ait donné son accord, en cachette. C’est ce qui est aberrant », se désole Alain Rayes.

Dans un gouvernement minoritaire, fait-il valoir, la population s’attend à ce que le gouvernement négocie avec les différents partis d’opposition en fonction des projets. « C’est tout à fait logique. Mais que le gouvernement prenne une entente, à côté, sans avoir parlé aux autres partis sur tous les projets sur lesquels ils s’enlignent à coups de milliards, ça ne passe pas, souligne-t-il. On le voit d’ailleurs avec les réactions sur les réseaux sociaux, avec les analystes politiques. C’est du jamais vu en politique. »

À la question à savoir si l’alliance pouvait être rompue, le député conservateur répond que tout est possible. « Plus rien n’est surprenant avec Justin Trudeau et avec Jagmeet Singh qui parle d’un côté et qui fait d’autres choses de l’autre. »

Le caractère secret horripile l’élu. « Ça a été fait en cachette à l’insu de la population, des médias et du Parlement canadien. Nous sommes dans une démocratie », plaide Alain Rayes.

Mais si le gouvernement a changé les résultats de l’élection, analyse Alain Rayes, c’est pour servir son intérêt. « Il se rend compte qu’il est impopulaire, qu’il n’arrive pas à gérer des situations comme celles des camionneurs à Ottawa, de l’invasion en Ukraine et de l’inflation », constate-t-il.

Interrogé à savoir si cette alliance, en plus d’éviter une élection et des coûts onéreux pour les trois prochaines années, n’allait pas procurer assez de temps au futur chef conservateur pour se faire connaître partout, Alain Rayes a rétorqué qu’il ne pouvait considérer la chose sous cet angle. « Ce serait comme dire je joue avec la démocratie dans mon intérêt personnel », répond-il.

Le député de Richmond-Arthabaska assure que la dénonciation de l’alliance ne s’estompera pas de sitôt, tellement la situation lui apparaît quasi surréaliste. « Comment peut-on entendre à la Chambre des communes une question « plantée » par Jagmeet Singh au gouvernement libéral sur un enjeu alors  que les deux partis ont une entente de cohabitation pour travailler ensemble sur des projets?, se questionne-t-il. Comment Jagmeet Singh peut, d’un côté, critiquer le gouvernement et dire, de l’autre, je vote avec vous jusqu’à la fin du mandat en 2025? »

Cette situation, note enfin Alain Rayes, suscite de nombreux questionnements, d’où la demande du Parti conservateur au président de la Chambre de s’y pencher pour apporter des clarifications concernant les règles de fonctionnement en regard notamment du dépôt des projets de loi, des motions et des votes. « Quand le NPD dépose un projet de loi ou une motion, est-ce comme si le gouvernement le faisait? On ne sait plus sur quel pied danser, sur la façon de se comporter vis-à-vis du NPD et des libéraux », conclut M. Rayes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
15 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Dominique Jacob
Dominique Jacob
4 mois

Va donc brailler dans les bras de ton chum Charest.

Ezeckiel
Ezeckiel
4 mois

Quand même ironique puisque son parti est une alliance d’anciens partis!

CARL
CARL
4 mois

le npdl du canada et vlan jean charest

CARL
CARL
4 mois

rayes est devenu un beni ouioui a la jean charest

Fredmard
Fredmard
4 mois

Alain n’aimera pas d’être dans l’opposition encore 4 ans lui qui visait un poste de ministre avec son chère Jean Charest qui est allé pour espérer avoir ce poste ,mais en premier lieu Jean ne sera même pas choisi pour être le grand boss de ce partie ,alors tous ensemble votons Bloc

Gaston M
Gaston M
4 mois

Vous êtes aveuglé par votre ultra-partisannerie monsieur Rayes… Un homme instruit comme vous devrait savoir que dans un grand nombre de démocraties en Europe et ailleurs les partis s’associent pour former une coalition qui représente une plus grande partie de la population… Le total des votes libéraux et NPD aux dernières élections est beaucoup plus élevé que celui de votre parti…

Jean Beaudet
Jean Beaudet
4 mois

Après les manigances avec les camionneurs à Ottawa et les petites caresses avec les protestataires, je change mes idées de vote, je suis depuis une dizaine d’année avec le PC,je suis très décu et de plus avec des futurs chefs comme Polièvre ou Charest, c’est une honte, je vais voir pour un parti qui me décoit pas.

G. bernier
G. bernier
4 mois

Pauvre Mr. Rayes. Vous ne vous faites pas d’amis ici. Le quebec se souviens.

L' Informateur de Buckingham
L' Informateur de Buckingham
4 mois

Vous voulez savoir quel genre de député est Mr. Rayes? Je connais au moins 2 personnes qui ont été bannis de sa page FB pour seulement avoir émit des opinions contraire à ses intérêts politique. Anti-démocratique??? Laissez moi rire!

Vous devriez voir le nombre de gens qui appuient sa demande à Jean Charest de revenir en politique. Si vous épluchez les commentaires de sa page FB de député vous allez constater qu’environ 9 commentaires sur 10 sont extrêmement négatifs à cette prise de position. Et bien que pour être honnête ce ne sont pas tous des gens électeurs de sa circonscription, ni même des membres en rĝle de son partie, ils’est moqué complêtement de ses avis, allant jusqu’à le mentionner en entrevue. Anti-démocratique??? Laissez moi rire!

Ce que le NPD a fait c’est d’officialiser une position qui étaient critiquer constamment par le Parti Conservateur et le Bloc Québecois. Maintenant, ils peuvent le faire à s’époumoner, le NPD obtiendra certaines concession que désirent leurs électeurs sans pour autant devoir voter sur tout les sujets en faveur du parti Libéral. Anti-démocratique??? Plutôt un bon coup politique de la part du NPD.

Le pire, c’est que même s’ils pouvaient renverser le gouvernement sur un vote de confiance, les partis d’opposition ne le feront pas. On a vue ce film le 20 séptembre et le résultat ne pouvait pas être plus clair. Si vous voulez qu’on change de gouvernement, cessez de vous plaindre, de bloquer systématiquement tout les projets et commencer à propposer du concrêt, ont est pas tousdes ignâres en frais de politique.

Quand on veut donner des leçons de démocratie on commence par la respecter…

Last edited 4 mois by L' Informateur de Buckingham
Viateur
Viateur
4 mois

Tu peux en ajouter un MOI ça 6ans que je suis barré

Viateur
Viateur
4 mois

Alain deux individus qui s’entendent c’est pas antidémocratique Mais tu est tellement assoiffé de pouvoir que tu en perds ta logique. Le parti conservateur est sérieusement en déroute et Charest ne peut rien y faire

Clement
Clement
4 mois

Oh! Mal placer pour faire la moral Alain,ton charest qui s’oppose a la loi 21 et pour Oléoduc au Québec etc etc Les valeurs que tu défendais jadis.Je pense que tu t’es tiré dans pied…….

Lucie Turmel
Lucie Turmel
4 mois

C’est antidémocratique, les votes des gens doivent être respectés, sinon c’est un pas vers le communiste ou tout est permis aux élus qui se font élire de force, c’est vraiment de la triche, je ne comprends même pas comment une telle chose peut arriver au Canada, c’est une honte 😡😡

L' Informateur de Buckingham
L' Informateur de Buckingham
4 mois
Répondre à  Lucie Turmel

Mme. Turmel, je crois que vous êtes une superfan de Mr. Reyes, et qu’on vous a dit n’importe quoi TRÈS longtemps…

Olivier Barron
Olivier Barron
4 mois
Répondre à  Lucie Turmel

Vous semblez confondre le communisme et l’autoritarisme. Le Canada est très loin des deux.