Acquisition de l’entreprise Tôle Inox de Princeville : le Groupe DSD poursuit sa croissance

Acquisition de l’entreprise Tôle Inox de Princeville : le Groupe DSD poursuit sa croissance
Sur la photo, Gilles Lamontagne, Manon Laprise et David Bédard de Tôle Inox ainsi que Sonia et Léandre Vachon de DSD (Photo : gracieuseté)

Le ­Groupe ­DSD de ­Thetford ­Mines a récemment fait l’acquisition de l’entreprise ­Tôle ­Inox située à Princeville afin de bonifier son offre de produits dans le secteur de l’acériculture. Cette dernière se spécialise dans la fabrication et la conception d’équipements acéricoles en acier inoxydable.

« Nous concevons plusieurs produits utilisés dans la collecte de l’eau d’érable comme des chalumeaux, des collets, des connecteurs et la tubulure. Nous voulions donc continuer pour l’intérieur de la cabane. Tôle ­Inox fabrique notamment des bassins et des évaporateurs. Ça complète donc très bien notre offre. Nous les connaissions déjà puisque nous distribuions leurs produits à l’occasion », a expliqué la présidente de ­DSD, ­Sonia ­Vachon.

L’actionnaire majoritaire de ­Tôle ­Inox, ­Gilles ­Lamontagne, et sa conjointe ­Manon ­Laprise continueront de s’impliquer dans la compagnie, tandis que l’actionnaire minoritaire, ­David ­Bédard, y demeurera au même titre. Cette acquisition pourra ainsi lui permettre de passer à un autre niveau et de recevoir le soutien du ­Groupe ­DSD en ce qui a trait à l’administration et au marketing. Tôle Inox emploie présentement onze personnes à ­Princeville et sept travailleurs de ­Colombie devraient bientôt s’ajouter.

En juin 2019, le ­Groupe ­DSD avait également fait l’acquisition de parts à 50% dans l’entreprise BHR ­Experts située dans la municipalité de ­Audet près de ­Lac-Mégantic. ­Celle-ci est notamment spécialisée dans la fabrication de relâcheurs, un équipement aussi utilisé par les acériculteurs. En juin prochain, ­DSD deviendra l’actionnaire majoritaire.

Développement

­DSD ­International, par l’entremise de son fondateur et ­vice-président recherche et développement, ­Léandre ­Vachon, continue de concevoir de nouveaux produits. Un brevet a notamment été déposé pour une trappe d’humidité pour le secteur acéricole et pouvant aussi servir dans le domaine agricole.

De plus, un deuxième magasin ­DSD ­Stars a ouvert en décembre à ­Auclair dans la ­MRC de Témiscouata. Le premier avait été inauguré à ­Thetford ­Mines en 2018. Sonia ­Vachon dit ne pas fermer la porte à en ouvrir d’autres, mais l’entreprise vise avant tout à consolider son réseau de marchands un peu partout.

« Il y a une belle croissance dans le domaine de l’acériculture en ce moment, donc c’est vraiment intéressant pour nous et nous allons continuer de développer en ce sens », a soutenu ­Mme ­Vachon.

Recrutement

Malgré la pénurie de ­main-d’œuvre dans plusieurs domaines, ­Sonia ­Vachon a souligné que ­DSD International s’en tire tout de même bien côté recrutement. « Nous avons de belles candidatures qui entrent, mais c’est sûr qu’il y a certains postes techniques où nous avons encore des besoins, comme ­monteur-ajusteur de presses ou opérateur de machines à extrusion. Nous avons des employés locaux, mais nous recrutons aussi à l’international. Pour ce qui est de nos postes de journaliers et journalières, nous avons une belle équipe, mais les quarts de soir et de nuit sont plus difficiles à combler. C’est le défi pour une compagnie qui fonctionne 24 heures sur 24 comme nous. Le recrutement international nous aide beaucoup. »

L’entreprise qui emploie environ 120 personnes à ­Thetford ­Mines a acheté un immeuble à logements afin de pouvoir y accueillir des travailleurs étrangers. « Honnêtement, ça va très bien avec les gens que nous avons. Ce sont de bonnes personnes et de bons travailleurs. »

DSD est toujours en mode recrutement. De plus, le fait que la société soit en croissance amène aussi des besoins du côté administratif et comptabilité au siège social.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires