Abus et inceste présumés : vers deux procès séparés

Abus et inceste présumés : vers deux procès séparés

Les accusés Paul-Émile Therrien et Aline Michaud

Crédit photo : www.lanouvelle.net - Archives

Paul-Émile Therrien et Aline Michaud, le couple de Warwick accusé dans une présumée affaire d’abus et d’inceste, subiront vraisemblablement deux procès séparés.

«C’est la prérogative de la poursuite de décider ainsi. Il en était question depuis le début», a indiqué le procureur aux poursuites criminelles et pénales, Me Michel Verville, en fin de journée, mardi, lors d’une audience tenue par visioconférence devant le juge Raymond W. Pronovost de la Cour supérieure du Québec.

Me Michel Verville de la poursuite (Photo www.lanouvelle.net – Archives)

Me Verville souhaiterait tenir d’abord le procès de Paul-Émile Therrien.

L’avocat des deux accusés, Me Ronald Robichaud, qui reconnait qu’il ne lui appartient pas de décider, a cependant souligné qu’il préférerait un seul procès. «Il s’agit d’un couple. Quant aux faits allégués, ce qu’on reproche à Madame, c’est d’avoir participé par complicité. Un procès devant jury représente des coûts (importants)», a fait valoir Me Robichaud.

«Je n’ai jamais su pourquoi, je ne connais pas les motifs qui amènent la poursuite à vouloir tenir deux procès», a poursuivi l’avocat, rappelant que ses clients ont fait le choix d’être jugés devant juge et jury.

Me Robichaud a indiqué qu’il n’avait pas eu de discussions avec Me Verville, que des échanges pourraient, selon lui, permettre de faire avancer des choses.

Me Ronald Robichaud de la défense (Photo www.lanouvelle.net – Archives)

«Ma porte est toujours ouverte. Je suis toujours prêt à discuter et prêt à fixer», a répliqué le représentant du ministère public.

Devant le travail qui reste à faire avant de fixer un procès, le juge Pronovost a suggéré la tenue d’une conférence préparatoire. Celle-ci aura lieu le vendredi 21 septembre.

Cette affaire, rappelons-le, a été mise au jour au début de mai 2016. Une sommation à comparaître pour le 8 août de la même année avait été signifiée à Paul-Émile Therrien, 78 ans, et Aline Michaud, 59 ans.

Ils font face à des accusations d’agression sexuelle, de contacts et d’incitation à des contacts sexuels, d’avoir aussi posé ces gestes en situation de confiance ou d’autorité, de grossière indécence et de menaces de causer la mort ou des lésions corporelles.

Paul-Émile Therrien, de plus, fait face à deux chefs d’accusation d’inceste.

En mai 2017, le couple avait subi son enquête préliminaire, dont le renvoi à procès n’était pas contesté. Huit témoins avaient alors été entendus, dont les plaignantes.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Germaine Champoux Recent comment authors
Germaine Champoux
Invité
Germaine Champoux

Encore et encore retarder ils ont le temps crevée 100 fois