Vente itinérante : mieux vaut prévenir que guérir

Vente itinérante : mieux vaut prévenir que guérir

Crédit photo : Archives

La Sûreté du Québec rappelle quelques conseils de prévention relativement à la vente itinérante, communément appelée le porte-à-porte, à la suite de deux signalements récents de citoyens de Drummondville.

Au cours des derniers jours, ces citoyens ont reçu un appel de gens prétextant être mandatés par le Service de sécurité incendie et sécurité civile (SSISC) pour faire des visites d’inspection d’extincteurs portatifs. Une citoyenne a réalisé par la suite qu’il s’agissait d’une vente frauduleuse, puisqu’elle n’a finalement jamais reçu le bien pour lequel elle a payé. L’autre personne contactée par les suspects a quant à elle pu éviter de subir une perte financière en communiquant avec le SSISC avant la visite prévue. Elle a ainsi réalisé qu’il s’agissait d’une tentative de fraude, puisque le SSISC ne fait pas d’inspection d’extincteurs et ne mandate pas de compagnie pour le faire.

Rappelons que les citoyens doivent être vigilants lorsqu’une personne se présente à leur domicile pour offrir un service ou un bien, surtout lorsque le vendeur prétend être mandaté par la municipalité ou un organisme gouvernemental.

Face à de telles situations, il faut faire une évaluation de ce type d’offre en se posant des questions, telles que :

Qui a sollicité l’autre en premier?

Pourquoi n’ai-je pas le temps de réfléchir à cette offre?

Pourquoi est-ce que je ne peux parler de cette offre à personne?

Dans tous les cas :

Demandez à la personne de vous donner son nom et le nom de la compagnie ou de l’organisme de bienfaisance qu’elle représente et de produire une pièce d’identité avec photo.

Ne donnez jamais de renseignements personnels ni de copies de factures ou d’états financiers.

Accordez-vous un délai de réflexion avant de signer un contrat ou de faire un paiement.

La Sûreté du Québec invite le public à être vigilant concernant ce type de sollicitation et rappelle aux citoyens que toute information sur des activités de nature criminelle peut être communiquée, en tout temps, de façon confidentielle, à la Centrale de l’information criminelle au 1 800 659-4264.

Poster un Commentaire

avatar