Une nouvelle émission jeunesse tournée près d’ici

Par Ariane Aubert Bonn, Initiative de journalisme local

Une nouvelle émission jeunesse tournée près d’ici
L'équipe de tournage a su s'adapter aux différentes mesures sanitaires en été 2021. Au centre, vêtus de rouge, Jean-Sébastien Busque et Frédéric Choinière. (Photo : Les Productions du 13e)

L’émission Les Joyeux Patenteux a été lancée ce matin à 9 h 30 à Ici Télé. Et la série ludique et scientifique s’adressant aux jeunes de 9 à 13 ans aura des couleurs de la région.   

Les productions du 13e, de Saint-Camille, propose ainsi une série de 22 épisodes de 15 minutes dans lesquels les deux animateurs,  Jean-Sébastien Busque alias JS et Frédéric Choinière alias Fred,  relèvent une série de défis faisant appel au savoir-faire, à la  curiosité et à la créativité.Construire un bateau de béton,  lancer un ballon dans la stratosphère, fabriquer et faire voler des avions au-dessus de la mine Jeffrey, concevoir un four à pizza, fabriquer un concentrateur de rayons solaires pour faire fondre du métal  et en faire des sculptures, installer une éolienne sur la vache de l’observatoire de Saint-Georges-de-Windsor : voilà quelques exemples des défis qu’ont relevé les deux partenaires et qui servent de fil  conducteur à l’émission.

« Des jeunes sont venus participer à certains de nos gros défis  et tester nos inventions. Par exemple, on a fabriqué un four à pizza portable et ils sont venus goûter nos pizzas et voter pour leur  préférée. On a aussi construit un mini-aéroglisseur que les jeunes ont  testé. On peut y monter et glisser pour faire tomber des quilles géantes », rapporte Jean-Sébastien Busque. Frédéric Choinière ajoute que les jeunes ont aussi participé, en plus grand nombre, à une  section de l’émission qui s’appelle C’est quoi la patente? « On leur donne un objet et ils doivent deviner ce que c’est et ensuite l’utiliser. Ils doivent aussi reconnaître des objets de la vie courante à partir de photos prises au microscope. » Outre la coanimation, Jean-Sébastien Busque et Frédéric Choinière portent plusieurs chapeaux. Le premier est producteur et réalisateur alors que le second est producteur au contenu et auteur.

Tourner en temps de pandémie

C’est la  pandémie qui a inspiré la conception de cette émission, affirment les deux producteurs. Ceux-ci étaient à la barre de Vite pas vite, qui était  tournée dans les écoles, et il était impossible de poursuivre avec la même formule. Ils ont donc conçu un tout nouveau produit pour offrir une  émission qui pouvait être tournée dans le respect des mesures sanitaires. Et pour y arriver, non seulement a-t-il fallu s’adapter aux règles qui évoluaient rapidement, mais il a fallu aussi  utiliser certains trucages.

Frédéric Choinière témoigne : « On a  choisi des contextes où c’était possible de filmer séparément les  participants, sans contact. On a joué avec des plexiglas qu’on a enlevés au montage. On a aussi mis à profit des moments où JS et moi avions le droit d’être ensemble pour seulement 15 minutes ». Jean-Sébastien  Busque qualifie son équipe de tournage de « couteau suisse », lorsqu’il est temps de s’adapter à une situation évolutive. 

Bien qu’ils soient bien installés dans leur vie d’adultes, Fred et JS affirment que, pour pouvoir livrer un produit comme le leur, il  faut mettre ses filtres de côté et faire preuve d’une réelle  authenticité. « L’émerveillement des deux animateurs est important. Des fois, quand on vieillit, on le perd un peu, ainsi que notre sens de la découverte. Mais nos réactions sont très authentiques. On est contents pour vrai, émerveillés face à ce qu’on a réussi à réaliser. Si on peut le partager et que c’est contagieux, ce sera une  belle réalisation », lance Jean-Sébastien Busque. À propos de la façon de travailler avec les jeunes, Frédéric Choinière affirme : « On  les considère comme nos vis-à-vis. Il n’y a pas d’artifices ».

La Tribune

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires