USNR : des électromécaniciens qui n’ont pas peur de la grosse job

Publireportage

USNR : des électromécaniciens qui n’ont pas peur de la grosse job
(Photo : Les Maximes)

Ils se nomment Manuel Boutin-Dupont, Tommy Daigle, Jonathan Houde et Alexandre Dubois, électromécaniciens de métier. Les quatre œuvrent chez USNR, le plus gros fabricant d’équipement et de technologies pour l’industrie de la transformation du bois à l’échelle internationale. 

À titre d’électromécaniciens, leurs fonctions consistent à lire et interpréter des plans ainsi que de participer au montage mécanique, électrique, hydraulique et pneumatique des équipements d’envergure, dont ils sont fiers. Tous sont assemblés et testés dans l’usine, ce qui permet aux employés de voir l’ampleur de leurs réalisations qui font souvent plus de 20 pieds de hauteur par 60 pieds de longueur.

En plus d’y abattre tous les jours du gros travail dans l’usine de Plessisville, la contribution de ces gars-là est fortement appréciée par leur équipe de travail, notamment parce qu’ils sont compétents et professionnels. En effet, ils réalisent plusieurs tâches dans différents domaines, donc le travail n’est jamais routinier ou répétitif. 

La détermination de Manuel et son côté acharné en font un collègue grandement apprécié, car chez USNR les équipes de travail sont amenées à respecter les délais de production. Mais avec l’appui de ses collègues et leur grosse motivation, les échéanciers sont toujours respectés même si chacun des produits qui y sont assemblés est unique. Pour réaliser de tels équipements, les gens d’USNR bénéficient de l’outillage et des technologies à l’avant-garde. 

Perfectionniste et minutieux, Alexandre incarne parfaitement une des priorités de USNR, le souci du détail. Les mécaniciens sont les derniers à manipuler l’équipement avant la livraison aux clients. Il faut se mettre à la place du client et lui offrir un produit de qualité, sans défauts. Alexandre a aussi un grand désir d’acquérir de nouvelles connaissances tout en conservant ses compétences acquises lors de son DEP. Afin de répondre à ses attentes, il est appelé, à plusieurs reprises, à donner un coup de main aux électriciens et aux inspecteurs, ce qu’il apprécie particulièrement et lui permet de se surpasser constamment. 

De même, l’entreprise propose de nombreuses possibilités de progression. Plusieurs ont débuté chez USNR en sortant de l’école, comme Tommy qui, six mois à peine après son embauche, a été promu au poste de responsable du montage pour le quart du soir puis, une année plus tard, pour le quart du jour. Aujourd’hui, il est un membre important et apprécié de l’équipe de responsables. USNR mise également sur la formation à l’interne si, un jour, Tommy était tenté de dépasser encore une fois ses limites! 

Ce que l’on remarque chez Jonathan Houde, c’est sa polyvalence. Chez USNR, ses collègues font toujours appel à sa débrouillardise et lui donnent toute leur confiance. USNR est d’ailleurs un employeur qui priorise la valorisation de chaque employé afin de leur  permettre de prendre leur place au sein de l’entreprise.

Actuellement, USNR est en période de recrutement et plusieurs postes clés sont à pourvoir et pas seulement en électromécanique. C’est donc l’occasion de découvrir un employeur à l’écoute et un milieu de travail où il est possible de progresser, d’apprendre et de participer à de grands projets qui sont acheminés partout sur la planète.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires