L’achat local, c’est payant pour tout le monde

Publireportage

L’achat local, c’est payant pour tout le monde
(Photo : gracieuseté)

La Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR), la Chambre de commerce et d’industrie Bois-Francs/L’Érable (CCIBFE) et la Société d’aide au développement de collectivités (SADC) Arthabaska-Érable s’unissent pour lancer « J’achète ici,  j’y gagne aussi! ». Il s’agit d’un outil qui permet aux consommateurs d’amasser de l’argent en achetant dans des entreprises ou commerces des MRC d’Arthabaska et de L’Érable.

On entend, depuis plusieurs mois, parler de l’importance de l’achat local pour les commerçants. Mais en fait, grâce à cette campagne permanente, les consommateurs réaliseront qu’ils ont eux aussi avantage à magasiner dans la région et ainsi en profiter pour amasser de l’argent qu’ils pourront par la suite utiliser dans les mêmes commerces. Une situation donc gagnante-gagnante!

C’est par l’entremise de la plateforme québécoise Freebees que les gens de la région peuvent, depuis quelques semaines, se procurer leur carte et ainsi commencer à garnir leur portefeuille. Un bon moment pour le faire avec le temps des Fêtes qui arrive à grands pas.

Annie Verreault, de la CDEVR, explique que les consommateurs ont changé leur comportement depuis quelques années et sont sensibilisés à l’importance de l’achat local. « Mais ce qui les interpelle, c’est de trouver leur compte dans leurs achats », précise-t-elle.

Grâce à « J’achète ici, j’y gagne aussi! », les avantages sont des deux côtés : celui qui vend s’assure une clientèle et sa pérennité et, pour l’acheteur, il en a davantage pour son argent lorsqu’il présente sa carte fidélité.

Une façon simple, donc, de consommer localement tout en obtenant en retour une compensation (sous la forme récompenses en argent à échanger par la suite).

« Les entreprises de la région créent des choses extraordinaires. Nous avons également un terroir à découvrir », indique Stéphanie Allard de la CCIBFE.

Cette campagne se veut également un véhicule économique intéressant qui permettra aux entrepreneurs et commerçants de croître et d’investir, et ainsi de devenir plus compétitifs puis, par le fait même, d’offrir ultimement de meilleurs prix. Tout cela en offrant des produits de qualité.

C’est également un outil qui propose un regard différent sur les façons d’acheter aujourd’hui et qui, avouons-le, est facile d’utilisation, autant pour l’acheteur que le vendeur. « Et l’impact est directement chez nous », apprécient les trois intervenants.

Plusieurs sont déjà partenaires de cette campagne de fidélisation et d’autres s’ajouteront. On peut se procurer gratuitement sa carte en ligne ou directement chez les commerçants participants.

L’achat local

Plusieurs mythes sont à déboulonner quant à l’achat local. Si la majorité estime qu’il coûte plus cher, il faut considérer qu’il constitue une plus-value et non un irritant. 

Lorsqu’on consomme dans une entreprise de sa région, cela permet aux commerçants de bonifier leur offre de service ou leur modèle d’affaires, d’effectuer des investissements, de créer des emplois ou d’investir dans des causes sociales, etc.. « Cela est sans compter le maintien des commerces locaux », indique Jocelyn Grondin de la SADC.

Donc, peu importe que l’on soit consommateur ou entrepreneur, l’achat local est logique et surtout avantageux pour tous.

Trois organismes de développement économique se sont réunis afin d’offrir cette campagne « J’achète ici, j’y gagne aussi! », dont les avantages sont nombreux pour tous. Pour toutes les informations : cdevr.ca/jacheteici.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires