Le Cégep engrange un surprenant surplus

Le Cégep engrange un surprenant surplus
On a dressé le bilan financier à cette dernière séance du conseil d'administration de l'année 2021. (Photo : www.lanouvelle.net)

Alors que le budget révisé de janvier prévoyait un déficit de 762 000 $, le Cégep de Victoriaville termine plutôt l’année 2020-2021 avec un surplus de 778 581 $.

Comme l’a fait remarquer le directeur général Denis Deschamps aux membres du conseil d’administration, lundi soir, il s’agit « d’une bascule » de plus de 1,5 M $  entre le budget révisé et le rapport financier annuel. « Tout cela s’explique par quatre principaux éléments », a-t-il indiqué.

D’abord, l’intégration d’Inovem (Centre d’innovation en ébénisterie et meuble) dans les activités du Cégep a permis de verser plus de 630 000 $ dans les coffres de l’établissement.

La performance du Service de la formation continue et des services aux entreprises a aussi joué un rôle. « Malgré la pandémie, le Service de la formation continue, avec Sylvie Norris et son équipe, a roulé à plein régime. On a amassé 264 000 $ de plus que ce qu’on pensait faire », a confié Denis Deschamps.

La décision de la direction du Cégep d’élaborer un budget comme s’il s’agissait d’une année régulière constitue un autre élément.

Enfin, la difficulté de recruter du personnel, qui touche aussi l’établissement collégial, a fait en sorte qu’une somme d’environ 650 000 $ n’a pas été dépensée. « Certains postes ont été très difficiles à pourvoir. Il n’était pas rare de devoir procéder à un deuxième et à un troisième affichage. Certains postes sont toujours vacants, et c’est vrai dans toutes catégories de personnel confondues, personnel professionnel et de soutien. On avait donc provisionné des sommes pour octroyer des salaires, mais des postes sont demeurés vacants, ou ils l’ont été plus longtemps qu’on pensait », a exposé le directeur général.

Bref, le Cégep se trouve « en excellente situation financière », a-t-il noté. « On a de l’argent pour des projets à venir. En vue de la prochaine planification stratégique, on dispose de près de 1,5 M $ en lien avec nos orientations et objectifs », a précisé Denis Deschamps, fier, a-t-il dit, de toute son équipe, de ses personnes qui travaillent dans l’ombre, comme l’équipe du secrétaire général François St-Cyr à la direction des Services administratifs, sans compter les ressources humaines.

Le vice-président du conseil d’administration, Jean Bolduc, qui présidait la séance, a tenu à souligner « la très bonne gestion financière au Cégep », signalant d’ailleurs que l’auditrice Pascale Ramsay de la firme comptable Pellerin, Aubert, Ramsay, Provencher n’a relevé aucune anomalie.

« On peut donc dormir tranquille. C’est tout à l’honneur de l’équipe », a-t-il exprimé, rappelant que les membres du CA devaient notamment s’assurer d’une image exemplaire de l’établissement dans la communauté. « Le rapport financier démontre justement une gestion exemplaire », a-t-il conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires