Appel à la générosité pour la campagne de Noël de la Sécurité alimentaire 

Appel à la générosité pour la campagne de Noël de la Sécurité alimentaire 
Chantal Charest et Pierre Houle, les présidents d'honneur, entourent le directeur général de la Sécurité alimentaire, Michel Patry. (Photo : www.lanouvelle.net)

Dans les prochaines semaines, la campagne de Noël 2021 de la Sécurité alimentaire de Victoriaville se mettra en branle. Un appel à la générosité de la population est lancé afin de permettre à tous d’avoir un beau Noël.

Cette année, trois principales activités forment cette campagne caritative, dont l’objectif est de récolter 130 000 $ en argent de même que 20 000 kg de denrées alimentaires.

Le directeur général de la Sécurité alimentaire, Michel Patry, a rappelé que l’année qui se termine n’a pas été de tout repos encore une fois, mais que, malgré tout, l’organisme qui a offert 9008 dépannages alimentaires en 2020 revient à la charge avec cette campagne qui se traduit par trois activités bien précises.

Il y a pour commencer ces sacs de papier brun, distribués pour la première fois l’an dernier, qui reviennent cette année. Ils seront distribués dans plus de 23 500 foyers de Victoriaville et de Saint-Christophe-d’Arthabaska. 

Bien identifié aux couleurs de la Sécurité alimentaire, le sac pourra être rempli de nourriture par les gens et déposé à quatre points de chute : la Sécurité alimentaire au 59, rue Monfette, porte 12 (du lundi au vendredi entre 8 h et 16 h 30), au complexe Sani Marc du 701, rue de l’Acadie (du dimanche au samedi entre 8 h et 16 h ), au Centre communautaire d’Arthabaska du 400, boulevard des Bois-Francs Sud (lundi au vendredi de 8 h à midi et de 13h à 16 h) et au Pavillon Agri-Sports du 400, boulevard Jutras Est (du dimanche au samedi de 8 h à 16 h). « L’an dernier, l’opération a été un énorme succès puisqu’elle a permis de dépasser l’objectif de 10 000 kg avec 23 000 kg récoltés. Cela a confirmé qu’il faut faire de cette opération une activité à renouveler chaque année », a indiqué M. Patry.

Ensuite, une campagne de publipostage permettra également de récolter des fonds pour assurer le fonctionnement de l’organisme. Elle est en cours puisque près de 600 personnes devraient recevoir une demande d’appui par la poste dans les prochains jours.

Finalement, après avoir fait une pause bien involontaire l’an dernier à cause de la COVID-19, la Grande guignolée est de retour le 2 décembre aux trois habituelles intersections de Victoriaville (Perreaut-De Bigarré, boulevard Jutras Ouest-Lambert et Jutras Est en face du Colisée).

« Plus de 140 bénévoles sont nécessaires à cette opération. Diffusez le message à vos proches et rappelez-leur de ne pas oublier leur petite monnaie cette journée-là. Les billets sont aussi bienvenus », a indiqué le directeur en souriant.

D’autres initiatives citoyennes sont également organisées afin de permettre d’atteindre l’objectif 2021. Pour toute cette campagne de Noël, qui permettra de confectionner des paniers de Noël dont bénéficieront 650 ménages qui en ont bien besoin, deux présidents d’honneur ont été choisis. Il s’agit de Chantal Charest et Pierre Houle de l’entreprise J.U. Houle.

« Ils sont depuis longtemps impliqués dans la communauté. Pierre est ingénieur de formation et Chantal, ergothérapeute à l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska. Ils font partie de ces gens pour qui les valeurs familiales d’entraide et de partage se conjuguent au quotidien », ajoute M. Patry. Ils ont accepté avec plaisir leur mission, même après une période difficile pour plusieurs où le panier d’épicerie a subi une augmentation de prix importante. « Si on peut faire en sorte que tous mangent à leur faim à Noël », espèrent-ils. 

Une année à la baisse

M. Patry a expliqué qu’au cours de 2020, les demandes de dépannage alimentaire ont connu une baisse d’environ 15%. « Nous avons vérifié auprès d’organismes comme le nôtre à Drummondville et Plessisville et la situation est semblable. Nous en sommes venus à la conclusion que c’est probablement les programmes d’aide financière fédéraux qui expliquent cette diminution. D’ailleurs, depuis le début de l’automne, nous avons atteint de nouveau l’équilibre des années précédentes », explique-t-il.

L’équipe de cinq permanents, avec l’aide d’une quinzaine de bénévoles, continue les efforts, tout au long de l’année et encore plus dans le temps des Fêtes où les paniers de Noël doivent être confectionnés. D’ailleurs, ceux-ci seront distribués entre le 14 et le 23 décembre aux personnes qui en ont fait la demande et qui y ont droit. Il est aussi encore temps d’en faire la demande du côté de l’organisme pour ceux qui auraient omis de le faire.

« Nous pouvons aussi compter sur le soutien financier de la Caisse Desjardins des Bois-Francs qui contribue pour 15 000 $ aux paniers. Aussi, pour ceux qui le souhaitent, il est possible, pour la deuxième année consécutive, de faire un don en ligne à la Sécurité alimentaire sur la plateforme de La Nouvelle Union au www.lanouvelle.net/guignolee/.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires