La SQ partage sa nouvelle Stratégie en sécurité des réseaux de transport 2021-2026

Communiqué

La SQ partage sa nouvelle Stratégie en sécurité des réseaux de transport 2021-2026
(Photo : Archives)

En amont de la Journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route, qui aura lieu dimanche (21 novembre), la Sûreté du Québec a dévoilé sa nouvelle Stratégie en sécurité des réseaux de transport 2021-2026.

Les drames humains engendrés par les collisions touchent des milliers de personnes annuellement au Québec, qu’il s’agisse des victimes, de leurs proches, des conducteurs fautifs et même des premiers répondants. « La nouvelle stratégie de la Sûreté du Québec place la vie humaine au cœur de ses priorités. Elle permettra de diminuer progressivement le nombre de collisions mortelles et avec blessés graves qui surviennent sur les réseaux routiers et récréotouristiques desservis par la Sûreté », souligne l’inspecteur-chef Luc Belzile, directeur de la Sécurité des réseaux de transport de la Sûreté du Québec.

Avec la Stratégie 2021-2026, « la Sûreté poursuit ses efforts visant à améliorer le bilan routier et récréotouristique et à accroître le sentiment de sécurité des usagers de la route, des sentiers et des plans d’eau. Cette stratégie contribuera à l’adoption de comportements sécuritaires et tiendra compte de l’ensemble des composantes des réseaux de transport », poursuit l’inspecteur-chef Luc Belzile.

Le partenariat, condition essentielle de succès

La Stratégie 2021-2026 s’arrime aux meilleures pratiques en matière de sécurité routière, dont la Vision zéro, une tendance mondiale émergente qui repose sur un principe fondamental : la sécurité des réseaux de transport est une responsabilité partagée entre tous les acteurs-clés. Cette philosophie implique également un changement des perceptions associées au risque de collisions.

Cette nouvelle orientation va teinter nos actions et opérations sur le terrain pour les prochaines années. La Sûreté mise sur la collaboration entre tous les intervenants en sécurité routière, pour tendre vers un objectif commun, celui de rendre les réseaux de transport plus sécuritaires.

Cinq axes d’action

Pour atteindre ses objectifs, la Sûreté déploiera des actions concrètes qui découleront des cinq axes suivants : 

Bonifier les partenariats avec les intervenants en sécurité des réseaux de transport;

Renforcer l’application de la loi par des interventions efficaces en sécurité des réseaux de transport;

Sensibiliser la population à l’adoption de comportements sécuritaires sur les réseaux de transport;

Tirer parti des technologies existantes et de l’innovation en sécurité des réseaux de transport;

Améliorer les pratiques d’évaluation en sécurité des réseaux de transport.

Jusqu’en 2026, ces cinq grands axes formant l’acronyme PISTE guideront les actions de la Sûreté du Québec en matière de sécurité routière et récréotouristique. Des pistes d’actions nationales, régionales et locales seront déployées tout au long de la Stratégie. 

« Cette initiative de la Sûreté du Québec rencontre les objectifs de notre Stratégie de prévention en sécurité routière 2021-2023. Avec l’aide de nos partenaires policiers ainsi que l’ensemble de nos partenaires en sécurité routière, nous sommes persuadés d’améliorer de façon concrète la sécurité sur la route afin d’aller chercher les gains qui peuvent encore être obtenus en matière d’amélioration du bilan routier », a souligné Éric Santerre, directeur des Stratégies et des partenariats en sécurité routière, Société de l’assurance automobile du Québec.

À propos de la Journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route

Depuis l’année de sa création par l’Assemblée générale de l’ONU, en 2005, la Journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route a lieu chaque année, le troisième dimanche du mois de novembre. Elle est commémorée dans nombre de pays, sur tous les continents. Devenue un outil important dans le cadre des efforts mondiaux pour améliorer la sécurité routière, cette journée est l’occasion d’attirer l’attention sur l’ampleur des dégâts émotionnels et économiques, causés par les accidents de la route, et de rendre hommage aux victimes de la route et aux services de secours et de soutien.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ezeckiel
Ezeckiel
1 mois

On pourrait peut-être commencer par installer des photo-radar mobiles, les gens se garderaient une petite gêne au niveau des excès de vitesse, se payeraient tout seuls et dégageraient du temps pour les policiers (qui pourrait sûrement être utilisé à des fins plus valorisantes pour eux).