Vitrine d’automne : coup d’œil sur les spectacles à venir au Carré 150

Vitrine d’automne : coup d’œil sur les spectacles à venir au Carré 150
Extrait de La Corriveau, la soif des corbeaux (Photo : Martin Morissette)

C’est mercredi soir qu’a eu lieu la Vitrine d’automne du Carré 150 de Victoriaville. Une occasion pour les invités de jeter un œil sur les productions et spectacles à venir dans les prochains mois.

Une soirée attendue de plusieurs puisque l’événement a fait relâche l’an 

dernier (en raison de la pandémie). Ainsi, la salle était remplie de membres et partenaires venus découvrir la programmation à venir pour le lieu de diffusion culturel. Animé par la codirectrice générale Roxanne Genest, l’événement artistique a permis de lever le voile, notamment, sur les deux grandes prochaines productions estivales.

Pour commencer, les spectateurs ont pu découvrir la distribution complète du théâtre musical « La Corriveau, la soif des corbeaux », qui sera présenté au Carré 150 du 4 au 20 août 2022. Il s’agit d’une toute nouvelle création du Théâtre de l’œil Ouvert qui se prépare actuellement. En entretien avant la Vitrine, Jade Bruneau et Simon Fréchette-D’Aoust  (producteurs et comédiens dans le projet) ont expliqué qu’ils voulaient remettre de l’avant cette légende, qui est en fait une histoire vraie, de cette femme accusée du meurtre de son mari, ensuite exécutée puis exposée aux yeux de tous dans un gibet, au cœur de la ville de Québec. « L’idée de ce projet est arrivée au début de la pandémie alors que les chiffres de violence conjugale et de féminicides étaient à la hausse. Un sujet lourd et délicat qu’on a voulu accrocher à quelque chose de plus lumineux », explique Jade qui assure aussi la mise en scène en plus d’incarner la Corriveau.

Une histoire qui a marqué les esprits et a été modifiée par le bouche à oreille, jusqu’à faire de cette jeune mère de 30 ans une sorcière qui a tué ses nombreux maris, alors que la vérité est toute autre.

Ainsi, pour remettre sur la sellette cette histoire qui trouve toujours écho aujourd’hui, cette pièce de théâtre musicale est actuellement en production afin d’être présentée à Victoriaville au cours de l’été. « C’est vraiment un « thriller. On revisite un peu le procès de la Corriveau et faisons un parallèle avec la société actuelle et comment l’histoire se répète », note Simon. Outre les deux producteurs, on retrouve dans la distribution Renaud Paradis, Rosalie Bonenfant, Frédérike Bédard, Jean Maheux, Simo Labelle-Ouimet et Karine Lagueux.

Il faut aussi savoir que 24 chansons originales ont été écrites expressément pour cette production. 

Radio-Cassette

C’est à la fin de la soirée que les spectateurs ont pu avoir un aperçu de ce que sera « Radio-Cassette », la nouvelle production musicale de Productions Grand V. Un peu avant, la productrice Janik V. Dufour, accompagnée des trois chanteurs du spectacle (Audrey Gagnon, Dominic St-Laurent et Nicolas Drolet), a expliqué qu’elle voulait, avec cette quatrième revue musicale présentée au Carré 150, trouver la recette pour composer le prochain succès de l’heure. Par l’entremise de chansons qui ont déjà fait leurs preuves, les trois chanteurs, qui sont aussi animateurs pour l’occasion, interprèteront ainsi une multitude de chansons qui ont su traverser le temps. Ils seront accompagnés, comme les années passées, par quatre musiciens talentueux qui s’intègrent et prennent une place appréciée dans le spectacle. « L’essentiel de la revue musicale, c’est de la nostalgie (à partir des années 50), mais aussi quelques chansons plus récentes », note Janik.

C’est sous forme de jeu-questionnaire que les trois chanteurs ont donné un aperçu de ce qui sera présenté à Victoriaville, du 7 au 23 juillet.

Alain-François

Puisqu’on peut maintenant chanter et danser (les règles sanitaires sont assouplies depuis quelques jours en ce sens), le Victoriavillois Alain-François est venu au Carré 150 aussi, donner un avant-goût de sa Fête des fêtes, qui elle aussi revient après une absence d’une année. Elle aura lieu cette fois au Cabaret Guy-Aubert du Carré 150, les 17 et 18 décembre, plutôt qu’au Colisée Desjardins. « Il y a en même temps l’arrivée d’un nouvel album, « 25.0 », qui souligne mes 25 ans de carrière », a-t-il annoncé avant sa prestation. Cet album, qui sera disponible au début de décembre, contient huit chansons, des reprises revues et améliorées qui ont le plus marqué les esprits depuis ses débuts, comme « La voisine », par exemple.  

Pour demeurer dans la saveur locale, Jonathan Houde est aussi monté sur scène pour parler du spectacle de « Boy Band Story » qui sera présenté le 6 mai au cabaret et même interprété deux extraits, a cappella, des chansons qui seront offertes. Plusieurs ont déjà entendu la voix de Jonathan Houde qui, en plus de chanter, travaille à la billetterie du Carré 150.

Les spectateurs ont véritablement eu droit à un bel échantillonnage de la prochaine programmation offerte par le lieu de diffusion culturel avec la prestation de Pelch, auteur-compositeur-interprète, qui sera sur scène à Victoriaville le 18 mars afin de présenter son premier album.

L’humoriste Neev a également montré son talent, en proposant un extrait de son spectacle qui sera offert à Victoriaville le 8 avril.

Finalement, deux membres du Montréal Guitare Trio étaient présents afin de parler de ce concert-hommage à Ennio Morricone qui est prévu pour le 12 mars. Pour eux, Morricone a toujours fait partie de leur vie musicale, mais c’est la première fois qu’ils consacrent un spectacle entier au compositeur de musique de film connu de tous.

Les arts vivants reviennent en grand au Carré 150 qui a préparé une programmation riche, variée et qui plaira à tous, en plus de permettre de nombreuses découvertes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires