Stupéfiants : pas de procès, il plaide coupable

Stupéfiants : pas de procès, il plaide coupable
* (Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

Un procès d’une demi-journée a finalement été évité, mardi, au palais de justice de Victoriaville, alors que l’accusé Jayson Nadeau-Tyers a reconnu sa culpabilité à certaines accusations.

Le Victoriavillois de 28 ans a plaidé coupable à des accusations de possession de cocaïne en vue de trafic et de manquements à une probation. La poursuite a finalement laissé tomber l’accusation de trafic de stupéfiants initialement déposée. 

Jayson Nadeau-Tyers avait été arrêté vers 2 h 30 dans la nuit du 2 mai 2020 sur la rue Notre-Dame Ouest non loin du dépanneur 260.

En cours de patrouille, les policiers avaient aperçu et reconnu deux individus, dont l’accusé. Le procureur aux poursuites criminelles et pénales, Me Jean-Philippe Garneau, a relaté que les policiers ont constaté ce qu’ils ont perçu comme une transaction avant de procéder à l’arrestation des deux individus. « Très intoxiqué, M. Nadeau-Tyers ne collaborait pas. Les policiers ont dû le plaquer au sol et le menotter », a-t-il souligné.

Une fouille effectuée par la suite a permis aux policiers de saisir environ 80 sachets de cocaïne et de crack, ainsi qu’une somme d’argent de quelque 2500 $. 

L’accusé a admis la possession en vue de trafic, mais son avocat Me Denis Lavigne a confié qu’il ne reconnaissait pas un trafic de stupéfiants cette nuit-là. « Mon client, par ailleurs, a suivi une thérapie de six mois qui a bien fonctionné », a-t-il précisé au juge Bruno Langelier de la Cour du Québec.

En vue de bien cerner la personnalité et le profil de l’individu afin de déterminer la peine appropriée, un rapport présentenciel a été demandé. Les parties se retrouveront pour les observations sur la peine le 7 janvier 2022.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires