Martin Dulude règle d’autres dossiers

Martin Dulude règle d’autres dossiers
* (Photo : Archives)

Condamné le 4 décembre 2020 à 18 mois d’emprisonnement concernant le vol d’une cargaison de fromages, le Victoriavillois Martin Dulude a réglé d’autres dossiers, mardi avant-midi, au palais de justice de Victoriaville.
Il a plaidé coupable à une accusation de vol de véhicule par le biais de la complicité, une accusation portée en mai dernier.

Le juge Bruno Langelier de la Cour du Québec a entériné la suggestion proposée par l’avocate de Dulude, Me Marie-Ève D’Anjou, et le procureur de la poursuite, Me Jean-Philippe Garneau, en le condamnant à cinq mois d’emprisonnement.

Par ailleurs, en raison de la détention provisoire équivalente à 13 mois et demi, le Tribunal a condamné Martin Dulude à un jour de prison en lien avec des événements du 30 octobre 2020 pour lesquels il a plaidé coupable le 4 mai dernier, à savoir le vol d’une camionnette et d’une remorque avec une chargeuse à bois.

Une participation indirecte au vol puisqu’il ne l’a pas commis lui-même. La camionnette et la remorque ont été impliquées dans une embardée dans la nuit du 30 octobre 2020 à l’intersection des boulevards Labbé Sud et Jutras Est.

La preuve révèle qu’un individu, qui ne correspond pas à Martin Dulude, quitte les lieux. Dulude, lui, sera arrêté ailleurs quelque 90 minutes plus tard. Et l’analyse de son cellulaire saisi démontrera son implication dans le vol.

Ce dossier, a rappelé son avocate Me D’Anjou, aurait dû se régler en décembre lorsque son client a été condamné pour le vol de la cargaison de fromages. Mais les résultats de l’analyse du téléphone cellulaire se faisaient toujours attendre. Ils n’ont, en fait, été disponibles que vers les mois de mars ou avril.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires