Braquage rue de l’Académie : un long procès se dessine pour deux accusés

Braquage rue de l’Académie : un long procès se dessine pour deux accusés
Périmètre toujours érigé le matin du 26 novembre 2019, quelques heures après les événements. (Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

En lien avec un braquage à domicile avec séquestration survenu dans un duplex de la rue de l’Académie en novembre 2019 à Victoriaville, deux des trois accusés, toujours devant la justice, se préparent pour un procès qui, selon un des avocats, pourrait durer deux semaines. C’est le cas pour Angel Alvarez-Martel et Jean-Paul Kewa Mutombo.

Ces deux accusés, tout comme un troisième, André-Patrick Allen, ont été cités à procès, en janvier, à la suite de leur enquête préliminaire. S’ils avaient alors opté pour un procès devant jury en Cour supérieure, ils se sont ravisés et ont finalement opté pour des procédures devant la Cour du Québec.

Devant la juge Dominique Slater de la Cour du Québec, les parties ont convenu, jeudi midi, de fixer, au préalable, la tenue d’une conférence de gestion le 10 décembre, puis une conférence de facilitation le 24 janvier.

Quant au procès d’Alvarez-Martel et de Mutombo, il pourrait avoir lieu possiblement quelque part au printemps 2022.

Quant à André-Patrick Allen, son dossier revenait devant la cour, mardi. La suite a été fixée au 16 mars 2022, moment où il pourrait disposer de ses dossiers.

Dans cette même affaire, deux autres individus, Mandy Tropia et Rushawn Smith, ont rapidement réglé leurs dossiers en plaidant coupables et ils ont été condamnés, à la fin février de 2020, à six ans de pénitencier.

La sordide histoire remonte à la nuit du 26 novembre 2019 quand, vers 2 h 45, des individus ont fait irruption dans les logements d’un duplex de la rue de l’Académie. Les locataires, deux dames, y ont été séquestrées. Le petit chien de l’une d’elles a aussi été abattu.

À un moment, l’une des femmes a réussi à contacter le 9-1-1. Des policiers à proximité ont pu rapidement intervenir et procédé à l’arrestation de quatre suspects. Ils ont mis la main au collet du cinquième individu plusieurs heures plus tard en soirée.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires