Taxes et impôts : À savoir en tant que travailleur autonome

Publireportage
Taxes et impôts : À savoir en tant que travailleur autonome

Si vous êtes travailleur autonome, donc que vous n’avez pas d’employeur, il est de votre responsabilité de payer taxes et impôts, qui ne seront pas prélevés directement sur votre « paye ». Cependant, ce ne sont pas tous les travailleurs autonomes qui doivent charger les taxes comme la TPS et la TVQ à leurs clients. Vous débutez en tant que travailleur autonome ? Voici ce que vous devez savoir en tant que travailleur autonome au sujet des taxes et des impôts.

Quand devez-vous percevoir les taxes (TPS et TVQ) ?

Un travailleur autonome dont le revenu annuel est plus de 30,000$, doit obligatoirement s’inscrire aux fichiers de la TVQ et TPS pour déclarer ces taxes perçues. De plus, il doit s’enregistrer auprès du Registraire des Entreprises du Québec. L’inscription à ces fichiers, sur le site de Revenu Québec, doit se faire dès que le montant est atteint, et il faudra appliquer les taxes sur toutes les factures.

Cependant, lorsque le chiffre d’affaires est inférieur à 30,000$, le travailleur autonome sera considéré comme un petit fournisseur et n’aura pas à s’inscrire à ces fichiers.

Une fois inscrit, vous devez au cours de l’année, produire votre déclaration de TPS et TVQ, à une fréquence que vous pourrez déterminer lors de votre inscription. Celle-ci peut être annuelle, trimestrielle ou mensuelle.

Le travailleur autonome et les impôts fédéraux et provinciaux

Comme tous les travailleurs, un travailleur autonome doit faire une déclaration d’impôts, autant au fédéral qu’au provincial. Le travailleur autonome devra donc déclarer ses revenus d’entreprise. De plus, il pourra profiter de sa déclaration de revenu pour déduire certaines de ses dépenses d’entreprise.

Les cotisation qu’un travailleur autonome doit payer

Puisque le travailleur autonome ne reçoit pas de chèque de paye, les cotisations obligatoires à certains programmes gouvernementaux ne sont pas prélevées automatiquement. Il s’agit des cotisations au Régime de retraite du Québec (RRQ), au Fond des services de santé (FSS), au régime d’assurance médicaments du Québec et au Régime québécois d’assurance parentale (RQAP). Le paiement de ces cotisations se fait au moment de la déclaration de revenu, ou du paiement des acomptes provisionnels.

Que sont les acomptes provisionnels ?

Tout dépendant de votre situation, il peut vous être exigé de payer vos impôts ainsi que vos cotisations par acomptes provisionnels. Vous devrez verser des acomptes provisionnels si l’impôt net que vous estimez devoir payer pour l’année est supérieur à 1800$ ou si votre impôt net à payer pour l’une des deux années précédentes était supérieur à 1800$. Un travailleur autonome qui doit verser des acomptes provisionnels devra le faire au plus tard le 15e jour des mois de mars, juin, septembre et décembre.

 

Comme vous pouvez le constater, le travailleur autonome a les mêmes responsabilités fiscales qu’un employé, c’est au niveau de la modalité de paiement que se situe la grande différence. Puisque cela peut être un processus relativement complexe, il est souvent recommandé de confier sa déclaration de revenu à un comptable compétent qui connait bien les obligations des travailleurs autonomes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires