« Empreintes » : des chansons marquantes signées Suzanne Lainesse

« Empreintes » : des chansons marquantes signées Suzanne Lainesse
Suzanne Lainesse lance son troisième album. (Photo : Dominique Laquerre)

Le 20 octobre au Carré 150, ce sera soir de spectacle, d’exposition et de lancement pour Suzanne Lainesse. En effet, l’auteure-compositrice et interprète  présentera, à ce moment, son troisième album de chansons intitulé « Empreintes ».

Cet album, Suzanne y travaille depuis longtemps en compagnie de Danys Levasseur (Studio le Vent dominant) qui s’occupe, entre autres, de la réalisation. Avec les 11 titres, Suzanne a voulu parler des empreintes que l’on laisse ou que quelqu’un d’autre nous laisse. Une trace durable de l’amour, du désamour, de la beauté, de la perte, de la maternité, du temps qui passe, bref les empreintes d’une vie, la sienne en l’occurrence. « C’est un album très personnel qui aborde des sujets qui me touchent en 2021 », annonce-t-elle.

Les mots et la musique de chacune des chansons sont également pour elle autant de traces qu’elle laissera derrière et qui, elle l’espère, sauront toucher ceux qui en feront l’écoute. Des chansons aux sujets forts, tout comme les mots qu’elle a choisis. Le tout enveloppé dans une musique où les ambiances viennent créer des images. « Une empreinte que je veux laisser à mes petits-enfants », confie-t-elle. Suzanne a même inclus dans l’album une chanson intitulée « Bobinette » pour son unique petite-fille qui y a même contribué avec son rire.

Une autre chanson, intitulée « J’ai une belle vie », fera l’objet d’une vidéo qui sera bientôt disponible. Pour l’artiste, il s’agit d’une première que de tourner un clip pour une de ses chansons. « C’est mon premier en 64 ans », dit-elle humblement. L’auteure-compositrice, s’inspirant de sa vie, propose également « Même de loin », une chanson reliée à la pandémie et reprend, autrement, une chanson de son précédent album « Quel est mon âge » (très importante pour elle).

Elle réussit également, avec « J’veux pas qu’tu meures », à aborder le sujet de la mort de façon sereine, dans une espace de paix. Dans un style folk et pop (même country à certains moments), les guitares sont bien présentes dans les chansons, mais toujours à leur place.

À l’écoute, les gens seront marqués par ses mots et sa musique, mais aussi par sa voix, plus assurée, assumée même. En effet, Suzanne a osé, dans quelques chansons, présenter sa voix autrement. Tout a été finement travaillé et réfléchi, à sa place, donc rien n’est superflu.

Dans le processus de création et d’enregistrement, Suzanne a mis tout le temps nécessaire. « La pandémie a ralenti le travail, mais maintenant, nous sommes prêts », a-t-elle indiqué, parlant autant de l’album que du spectacle de lancement lors duquel elle sera accompagnée des musiciens Danys Levasseur, Roch Plourde et Jonathan Préfontaine.

Suzanne est très heureuse, pour ce troisième album, d’avoir pu travailler avec Danys Levasseur qui, comme elle l’explique, est son compagnon de musique. « Il comprend ce que je fais et amène des ambiances musicales à mes chansons. Il me fait avancer à chaque projet », apprécie-t-elle.

Une exposition

Voulant toujours aller plus loin dans sa démarche artistique, Suzanne proposera également, en cette importante soirée, une exposition de 11 dessins réalisés par elle, au graphite. En effet, elle a eu l’idée d’illustrer chacune des chansons du nouvel album. N’ayant jamais vraiment dessiné de sa vie, elle a suivi des cours avec Paul Hébert afin de réaliser les dessins en question. 

Ainsi, avant d’entrer au Cabaret Guy-Aubert du Carré 150, le 20 octobre, les invités seront encouragés à apprécier, dans la vitrine de la galerie d’art, ces dessins qu’elle a réalisés. « Ils sont une empreinte de plus », indique-t-elle en soulignant qu’elle avait mis plusieurs heures pour obtenir un résultat qui permettra aux spectateurs de voir l’âme des chansons avant de les entendre. « J’ai découvert une paix en dessinant », partage-t-elle.

D’ailleurs, elle est à préparer un autre projet qui implique ses dessins et ses chansons. Ce sera à suivre dans les prochains mois… En attendant, elle a bien hâte de partager les 11 titres avec le public. L’album (copie physique) sera disponible le soir du spectacle au Carré 150 (qui présentera en première partie, un artiste qu’elle apprécie énormément, Philippe Routhier) et par la suite à la Brûlerie Reno par le site de l’artiste, www.suzanelainesse.com. Mais on pourra également se le procurer virtuellement sur toutes les plates-formes numériques. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires