Bélinda Drolet souhaite représenter les citoyens du district 1 de la Paroisse de Plessisville

Communiqué

Bélinda Drolet souhaite représenter les citoyens du district 1 de la Paroisse de Plessisville
Bélinda Drolet sollicite l'appui des électeurs du district 1 de la Paroisse de Plessisville. (Photo : gracieuseté)

Bélinda Drolet avoue avoir longtemps hésité et réfléchi avant de solliciter un nouveau mandat au sein du conseil municipal de la Paroisse de Plessisville. Le profond désir de servir sa communauté et de bâtir un avenir meilleur pour Plessisville l’a toutefois emporté. Elle a donc déposé hier sa déclaration de candidature auprès de la présidente d’élection.

Élue en 2017 au poste de conseillère municipale du district 5, elle souhaite cette fois-ci représenter les citoyens du district 1. « Plusieurs beaux et gros projets sont prévus pour le domaine Somerset. J’ai envie de m’investir pour représenter les gens de ce secteur. Ils ont besoin d’une conseillère ouverte d’esprit et à l’écoute de leurs préoccupations. »

Femme de cœur avant tout

Mère de deux enfants qu’elle qualifie de merveilleux, la candidate est profondément enracinée à Plessisville depuis sa plus tendre enfance. En plus d’être conseillère municipale depuis maintenant quatre ans, elle est travailleuse autonome dans le domaine de l’ostéopathie et membre du comité du Relais pour la vie de la MRC de L’Érable.

D’une grande humanité, elle a également effectué du bénévolat à la Maison Marie-Pagé auprès de bénéficiaires en fin de vie. « L’humain est ce qu’il y a de plus important à mes yeux. C’est pour cette raison que j’ai de la difficulté à concevoir que certaines personnes préfèrent nourrir de vieux conflits. Je suis profondément convaincue qu’en assoyant des personnes de bonne volonté autour de la table, il est possible d’accomplir de belles et de grandes choses pour nos citoyens. »

Une femme de défis

Celle qui se dit déterminée et impliquée souhaite s’investir à 100% pour défendre les intérêts des citoyens de la Paroisse de Plessisville. « Je suis une personne qui évalue toujours les deux côtés de la médaille. Je m’assure toujours d’avoir toute l’information pertinente avant de me faire ma propre idée d’une situation. Je sais rassembler les gens et je ne ménage pas mes efforts lorsqu’il est question d’obtenir justice pour les citoyens. »

Ayant dénoncé publiquement en février dernier la situation entourant l’entente de loisirs entre la Paroisse et la Ville de Plessisville, Mme Drolet a été la porte-parole de plusieurs familles au cours des derniers mois. « Ça me tenait particulièrement à cœur, parce que je voyais que personne au sein du conseil ne semblait entendre ces gens-là. C’était comme s’ils étaient complètement déconnectés de la réalité des familles d’aujourd’hui. Après beaucoup d’efforts et d’énergie, je suis sincèrement très heureuse de la signature d’une entente. Je ne remercierai jamais assez tous les citoyens qui se sont mobilisés. Ils ont fait la preuve que tout est possible lorsqu’on travaille main dans la main. »

Faire de la politique autrement

Mme Drolet ne s’en est jamais cachée, son premier mandat n’a pas été facile. « Je souhaite de tout cœur que les quatre prochaines années seront différentes. J’espère avoir des collègues qui feront preuve de plus d’ouverture. Il est possible de faire de la politique de façon positive. Les citoyens doivent être au centre de nos décisions, mais surtout, le respect doit prédominer dans toutes nos discussions. Je souhaite également une plus grande transparence et une amélioration de la communication avec les citoyens.

Reconnaissante envers les Plessisvillois

Bien connue des Plessisvillois pour les avoir longtemps servis au légendaire Royaume de la Patate, la conseillère sortante se dit très reconnaissante de l’appui qu’elle a reçu dans les derniers mois. « Les Plessisvillois sont tout simplement formidables! Ce sont des gens de cœur qui savent faire preuve de solidarité lorsque la situation l’impose. Les nombreux témoignages reçus au cours des derniers mois m’ont touchée droit au cœur et ne sont assurément pas étrangers à ma décision de solliciter un nouveau mandat. »

Le statu quo n’est pas envisageable

Reconnue pour son grand dévouement, la mère de famille souhaite voir sa municipalité rayonner. « Je veux qu’on parle de Plessisville de façon positive. Je veux que nous soyons cités en exemple au lieu de seulement être dans l’ombre d’un conflit qui ne finit plus. Après avoir siégé au conseil dans les dernières années, je peux vous confirmer que pour moi, le statu quo n’est pas envisageable. J’espère mieux pour ma communauté. Je souhaite un milieu plus dynamique, où de meilleures relations Ville-Paroisse permettront entre autres un meilleur développement économique de toute notre belle région. Je souhaite aussi être la voix de tous les citoyens peu importe leur génération, qu’ils soient du milieu urbain ou rural, qu’ils soient entrepreneurs ou agriculteurs car la diversité fait la beauté de notre société. »

Affirmant faire preuve de leadership et d’écoute, Mme Drolet termine en disant qu’elle souhaite ardemment continuer le travail amorcé il y a quatre ans. « En 2017, je crois sincèrement que nous avons semé quelque chose. Aujourd’hui, je crois que les citoyens sont très nombreux à souhaiter des jours meilleurs pour Plessisville. Je crois qu’ils sont également très nombreux à espérer léguer à leurs enfants une société dynamique, positive et guidée par de belles valeurs d’ouverture et de respect. J’invite tous les électeurs du district 1 à m’accorder leur confiance le 7 novembre prochain. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
4 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Lynda
Lynda
3 mois

Bravo c’est elle qui a commencé à faire changer les choses. L entente réalisée en les deux Plessissville part de son insistance à vouloir faire changer les choses. Encore bravo

Cécile Paquet
Cécile Paquet
3 mois

Félicitations Bélinda, tu as l’essentiel pour participer à l’avancement de notre Grand Plessisville! Je suis fière de la femme que tu es!

Linda Henry & François Drolet
Linda Henry & François Drolet
3 mois

Chapeau Bélinda ! Je te souhaite la réalisation de tout tes projets…pour un beau et grand Plessisville à la hauteur de tes attentes…

michel sarao
michel sarao
3 mois

quels plusieurs beaux et gros projets sont prévus pour le domaine Somerset?