Le nouveau directeur de la MRC de L’Érable souhaite s’attaquer à cinq priorités

Communiqué

Le nouveau directeur de la MRC de L’Érable souhaite s’attaquer à cinq priorités
À la direction de la MRC de L'Érable depuis le 23 août, Raphaël Teyssier est en mesure de cibler cinq priorités et affirme vouloir bâtir une vision englobante de la région à long terme qui répondra aux enjeux du territoire.  (Photo : Archives)

Raphaël Teyssier, en poste à la direction générale de la MRC de L’Érable depuis le 23 août, envisage les premiers mois de son mandat comme un grand défi à relever, mais il se dit bien entouré, confiant et déterminé à travailler de pair avec le conseil et le personnel pour bâtir une vision de la région à long terme qui répondra aux enjeux du territoire. À court terme, il s’attaquera à cinq priorités.

« Les cinq premières semaines m’ont permis de m’approprier les dossiers en cours et d’avoir une vue d’ensemble assez complète, de cibler des priorités tout en établissant une bonne communication interne avec les employés et les municipalités », a expliqué M. Teyssier.

 

Cinq priorités à traiter rapidement

Parmi les priorités auxquelles il donnera suite rapidement se trouvent la poursuite du projet de relocalisation du nouveau centre administratif, la mise en place du nouveau guichet Accès entreprise Québec pour épauler davantage les entrepreneurs, la poursuite d’une démarche dans le cadre du Fonds régions et ruralité visant à doter le territoire d’une signature distinctive dans un secteur en particulier, la réorganisation administrative de certains départements en plus de la préparation du budget 2022 qui occupera toute l’équipe de l’administration au cours des prochaines semaines.

Le fait d’avoir une vue d’ensemble du territoire, de ses acteurs et de ses défis constitue un précieux atout, voire un privilège, qu’il souhaite mettre à profit de toute la communauté.

 

Un nouveau conseil des maires, dès 2022, guidera les actions futures

« Je constate que les différents acteurs sont conscients des principaux enjeux du territoire et sont déjà ouverts aux solutions pour relever les défis actuels et à venir. Il s’agit maintenant de définir tous ensemble – et c’est par ailleurs le rôle de la MRC – le fil conducteur qui arrimera nos réflexions et le choix de nos actions prioritaires pour les années à venir », a mentionné le nouveau directeur.

Il cite notamment la question de la rareté de main-d’œuvre, qui est sur toutes les lèvres et qui pose un réel frein à la croissance des entreprises, le manque de logements pour les nouveaux arrivants et la volonté des municipalités de poursuivre leur développement et de maintenir la qualité de vie, tout en répondant aux objectifs d’un développement durable.

Le nouveau directeur compte d’ailleurs sur l’année 2022, dans un contexte où plusieurs nouveaux élus se joindront au conseil des maires, pour asseoir les réflexions qui guideront les actions futures de la MRC.

 

Un rôle stimulant

Celui qui avait occupé des postes stratégiques au sein même de la MRC de L’Érable pendant sept ans, avant de faire le saut à la direction de la MRC Val-Saint-François au cours deux dernières années, a rapidement retrouvé ses repères dans L’Érable.

L’ancien employé de la MRC de L’Érable ne s’était jamais réellement éloigné de l’ADN de la MRC, la créativité, et apprécie renouer avec un milieu où l’on trouve une solidarité hors du commun entre les différents acteurs du territoire.

Il décrit d’ailleurs son rôle comme nécessitant beaucoup de réflexions et de stratégies, un rôle qui le stimule au plus haut point.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires