Du courage politique à la hauteur de l’urgence climatique

Tribune libre

Du courage politique à la hauteur de l’urgence climatique
(Photo : Archives)

À l’aube de cette élection fédérale, nous lançons un appel à toutes·tous afin que le 20 septembre nous envoyons un message clair aux futurs élu·e·s : nous n’accepterons plus de demi-mesures et de doubles discours. Nous exigeons des actions immédiates à la hauteur de l’urgence climatique.

Le mouvement citoyen Mères au front est né du besoin impératif de protéger la santé et la sécurité de nos enfants face à l’inaction politique. Ces enfants appelés à grandir sur cette Terre unique, empreinte de beauté et de poésie. Une Terre qui chaque jour perd de sa biodiversité. Une Terre qui se réchauffe dangereusement risquant de provoquer des réactions en chaîne incontrôlables mettant en péril l’équilibre précaire de notre

monde.

Au-delà de nos différences d’opinions, l’amour pour nos enfants et pour la nature devrait nous montrer la voie à suivre. Cette voie, nous le savons, ne sera pas facile, mais elle est incontournable. Ne pas la prendre nous amènera vers des chemins encore plus difficiles. Les solutions existent déjà, ce qu’il manque c’est de la volonté politique. Il faut agir maintenant. Courageusement. Les perturbations climatiques se font déjà sentir et iront en s’intensifiant. Les choix que nous faisons à partir de maintenant en dicteront l’ampleur. 

Pour éviter les effets les plus désastreux et irrévocables, nous devons impérativement réduire nos émissions de gaz à effet de serre à un rythme et à une échelle jamais vus. Nous le savons et les partis politiques aussi.

Pour y arriver, nous devons nous libérer de notre dépendance aux combustibles fossiles. La nature n’est pas un vaste entrepôt dans lequel nous pouvons puiser sans arrêt et sans conséquence. En continuant à subventionner les industries pétrolières, les gouvernements accentuent non seulement la crise environnementale, mais retardent les avancées vers des solutions propres et durables. Des solutions qui, plutôt que de miser sur une consommation effrénée comme moteur économique, devraient viser le bien-être collectif de l’ensemble des êtres vivants.

Plus que jamais, nous avons besoin d’une bonne dose de courage et de leadership de la part des candidat·e·s que nous nous apprêtons à élire. Choisissons bien!

Nous, Mères au front Arthabaska-Érable, voulons que notre voix soit entendue. Nous appuierons des candidat·e·s qui reconnaissent sans équivoque l’urgence d’agir et qui s’engagent à tout mettre en oeuvre pour protéger nos enfants et le vivant.

Mères au front Arthabaska-Érable

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Alain
Alain
8 jours

Bonjour chères mères au front Arthabaska et Erable
Je veux bien respecter vos opinions sur l’environnement; malheureusement les interventions humaines ne changeront rien à ce qui se passe sur tout la planète! Si nous remontons dans l’histoire nous constatons que la Terre est en perpétuelle transition. Cela fait plusieurs siècles que cette planète subit des transformations provoquant des catastrophes; chocs des continents, tremblements de terre, inondations, ouragans dévastateurs et j’en passe. Lorsque les dinosaures ont été éliminés il n’y avait rien en matière d’interventions humaines et pourtant même à cette époques datant de millions d’années la terre subissait régulièrement des destructions via d’énormes catastrophes. Depuis les 50 dernières années on nous fait croire que les humains ont tout les torts mais de n’est pas le cas. Au lieu de nous condamner à débourser des fortunes en environnement nous serions mieux d’amasser ces fonds pour palier aux dégâts causés par la gestions incompréhensible et ingérable de la planète elle même. Bref ce n’est pas l’humain qui mène!
Alain T