Audrey et Dédé prennent le marteau à l’émission « Tous pour un chalet »

Audrey et Dédé prennent le marteau à l’émission « Tous pour un chalet »
Les deux Audrey ont participé à l'émission «Tous pour un chalet» (Photo : gracieuseté)

La téléréatlié « Tous pour un chalet », présentée sur les ondes de Noovo, met en compétition des équipes de bricoleurs et bricoleuses qui rénovent un chalet afin de le remporter. Parmi elles, on retrouve l’équipe formée d’Audrey Girouard et d’Audrey Perron (Dédé pour l’émission), toutes deux de la région.

La première est gestionnaire en immobilier, donc habituée de retaper des logements, et l’autre est technicienne en pose d’ongles. Elles sont amies depuis cinq ans et ont voulu se lancer dans cette expérience remplie d’émotions, ensemble.

Dédé est mère monoparentale de trois enfants, originaire de Plessisville et habitant maintenant Victoriaville. Audrey admire le courage de son amie et a annoncé qu’elle voulait gagner le chalet afin qu’elle puisse bien en profiter avec ses enfants. « Ça fait longtemps que je veux faire quelque chose pour elle. »

Les deux femmes sont habiles avec le marteau et ont eu l’occasion de travailler ensemble, à rénover les logements d’Audrey, au cours de la deuxième vague de la COVID-19, alors que les clientes étaient moins présentes pour les ongles. « J’avais déjà fait des rénos et j’adore ça.. Quand Audrey a commencé à retaper les logements en octobre, je lui ai offert de l’aider », indique Dédé.

Elles ont ainsi découvert qu’elles travaillaient bien ensemble. Arracher le plancher, « chimer », mettre au niveau, etc… Elles ne reculent devant rien pour remettre à neuf des lieux un peu défraîchis.

Dans le temps des fêtes, voyant la publicité pour l’émission qui recherchait des équipes, Dédé a suggéré à Audrey qu’elles y participent. Elles se sont donc lancées dans l’aventure et après quelques rencontres, virtuelles et en personne (dont un test manuel), elles ont appris avec joie qu’elles seraient participantes, choisies parmi 600 équipes.

Avant d’entrer dans le bois pour le tournage, les deux Audrey se sont entraînées afin d’être en parfaite forme pour la téléréalité.

C’est au cours du mois de juin, pendant 21 jours, qu’elles ont participé à l’émission, dont on ne peut divulguer la fin, bien entendu. Une expérience qu’elles qualifient d’intense moralement et physiquement.

La chaleur, le froid, les conditions de vie, en plus des épreuves à réaliser du côté de Wentworth, dans les Laurentides, ont fait partie de leur quotidien pendant quelques semaines.

« Il y a un beau parallèle à faire avec la vie, où, comme dans cette émission, tu ne contrôles rien. Il faut se laisser aller », a découvert Audrey Girouard.

Pendant le tournage, par exemple, le temps est en suspend. En effet, les participants n’ont plus accès à l’heure. « Tu ne sais pas à quelle heure tu manges, tu te couches ou te lèves », ajoute Dédé. Une situation où le lâcher-prise devient important. « Il faut décrocher et se concentrer sur le défi ou l’étape à réaliser », ajoutent-elles. Et il y a également des surprises, tout au long du tournage, bonnes et mauvaises auxquelles il faut faire face.

Pour Dédé, l’expérience lui aura permis de trouver où étaient ses limites physiques et psychologiques. « Je suis allée au bout de moi-même », avoue-t-elle. Si en temps normal, elle planifie tout (primordial avec des enfants), cette fois, rien ne servait d’anticiper puisqu’elle ne contrôlait rien. Une situation qui a fait en sorte que son émotion est ressortie à quelques moments.

Mais dans l’ensemble, l’enregistrement de la téléréalité semble avoir été intéressant pour l’équipe formée des 2 Audrey. La preuve, elles sont encore de bonnes amies et avouent ne pas s’être disputées pendant l’émission. « Nous avons mis en valeur les forces et faiblesses de chacune, pour les défis notamment », indiquent-elles.

Les deux ont eu plusieurs défis à relever au cours de leur parcours de télévision, ce qu’elles ont apprécié. Même chose pour le dépassement d’elles-mêmes qu’elles ont vécu, sans compter, aujourd’hui, la fierté de l’avoir fait.

Maintenant, elles vont regarder la série avec curiosité, ne sachant pas quels moments ont été retenus au montage.

Dans toute cette histoire, elles souhaitaient montrer au monde que les femmes sont capables de faire des rénovations Tout au long du tournage, elles ont pris soin de conserver leurs ongles (faits par Dédé), ce qui est devenu leur marque de commerce et prouve qu’on peut être féminine tout en maniant les outils. « C’est l’expérience d’une vie qu’on ne peut comprendre sans l’avoir vécue », terminent-elles.

Aujourd’hui, « Tous pour un chalet » est derrière elles et Audrey Girouard continue, à son rythme, de rénover ses logements. Audrey Perron (Dédé) de son côté, délaisse un peu les rénovations, contente de retrouver ses clientes pour la pose d’ongles.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires