Sensibilisation à la sécurité à l’école Notre-Dame-de-l’Assomption

Sensibilisation à la sécurité à l’école Notre-Dame-de-l’Assomption
Unis pour la sécurité des enfants : le conseiller Patrick Paulin, l'agent Nicolas Houle, Marie-Ève Croteau du conseil d'établissement, une mère engagée et Mélanie Chabot de la direction de l'école Notre-Dame-de-l'Assomption (Photo : www.lanouvelle.net)

Ayant à cœur la sécurité des enfants, des parents, appuyés par la direction de l’école Notre-Dame-de-l’Assomption de Victoriaville, ont tenu, mardi matin, une activité de sensibilisation afin de promouvoir la sécurité aux abords de l’établissement.

« Les parents en parlaient depuis quelques années au conseil d’établissement. Et Marie-Ève Croteau, une mère proactive et membre du conseil, a eu l’idée de cette initiative », a indiqué Mélanie Chabot de la direction de l’école.

« J’ai interpellé le conseiller du quartier, Patrick Paulin, pour voir ce qu’on pourrait faire. La Ville, avec une voie d’étranglement (rue Larivière), avait déjà réalisé ce qu’elle pouvait. Patrick m’a suggéré cette campagne de sensibilisation », a confié Mme Croteau.

Ainsi, un feuillet d’information, précisant des règles de sécurité à observer, a été distribué aux parents à leur arrivée à l’école avec leurs enfants.

Différentes problématiques ont été observées, notamment de nombreux virages en U ( U turn) qui constituent un véritable danger. « Les demi-tours, en zone scolaire, ne sont vraiment pas recommandés. On demande aux parents d’éviter de telles manœuvres et de plutôt privilégier les entrées privées pour changer de direction », a fait savoir l’agent Nicolas Houle, responsable des relations avec la communauté à la Sûreté du Québec du poste de la MRC d’Arthabaska.

Une problématique importante, a-t-on fait remarquer, c’est le stationnement sur les lignes près de la voie d’étranglement sur la rue Larivière. « Un véhicule stationné à cet endroit obstrue la vision des automobilistes », a fait remarquer Mélanie Chabot.

Les parents, qui doivent s’immobiliser, sont invités à privilégier le stationnement de l’église, ou encore les deux côtés de la rue Larivière dans le respect de la signalisation routière.

Sur la rue Champlain, on évite le stationnement devant l’école, de que même dans l’aire des autobus et dans le stationnement du personnel.

« C’est une question d’éducation, a fait valoir le conseiller Patrick Paulin. Il ne s’agit pas de juger. Mais je crois qu’il sera nécessaire, aux changements de saison, trois fois par année, de rappeler aux gens d’adopter un comportement sécuritaire pour protéger nos enfants. Ça nous concerne tous. S’il faut tout un village pour élever un enfant, il en faut un aussi pour le protéger. Victoriaville est signataire de la Charte pour la protection de l’enfance et cela passe par des gestes comme on fait ce matin. »  

Le conseiller Paulin a d’ailleurs constaté un comportement répréhensible, un stationnement inapproprié sur les lignes. Une belle occasion justement pour aller sensibiliser le conducteur.

Enfin, le policier Nicolas Houle a rappelé aussi la présence policière accrue dans les quartiers de la ville. « Chacune des équipes de patrouille a son quartier de 40 km/h à s’occuper et des opérations y sont tenues sporadiquement », a-t-il souligné.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires