Festival de la paix : une riche programmation offerte aux participants

Communiqué

Festival de la paix : une riche programmation offerte aux participants
Guillaume Lehoux et le maire André Bellavance entourent la présidente et fondatrice du festival, Anne Beaumier. (Photo : irée de Facebook)

Les organisateurs du 11e Festival de la Paix de Victoriaville dévoilent une riche programmation qui prend tout son sens en ces temps particuliers et qui confirme, plus que jamais, la pertinence de cet événement unique au Québec.

Ainsi, du 16 au 19 septembre, les visiteurs sont conviés au Cégep de Victoriaville ainsi qu’au kiosque à chanson de la Place Sainte-Victoire, afin d’y vivre une expérience enrichissante et festive à la fois. L’ensemble de l’événement se déroulera en conformité avec les normes sanitaires en vigueur.

En 2021, Yama Laurent, grande gagnante de La Voix 2018, sera à la présidence d’honneur du Festival de la Paix. Sa grande force intérieure, sa résilience, son calme légendaire ainsi que sa joie de vivre font d’elle une digne représentante des valeurs du festival. Elle a même fait mention à la fondatrice, lors de leur premier entretien, qu’elle aimerait bien un festival comme celui-ci en Haïti, sa terre natale. Il sera possible de l’entendre dans un interview-causerie sur scène le samedi midi ainsi que lors du Cabaret du samedi soir au Cégep.

La signature visuelle de cette année évoque la joie et la créativité qui peuvent sortir de l’imaginaire d’un enfant avec les légendaires explosions de poudres de couleurs attribuées à la fête de Holi, issue de la mythologie hindoue. Cette fête symbolise habituellement la victoire du bien sur le mal, la fertilité et l’arrivée heureuse du printemps.

Fidèle à sa tradition, le festival marquera le coup d’envoi par une conférence vedette avec le Dr. Robert Béliveau intitulée « La richesse de la crise; comment retrouver l’équilibre dans le contexte planétaire? ». Conférencier émérite, auteur du livre « Les Quatre Clés de l’équilibre personnel » et spécialiste des effets du stress sur le corps, Dr Béliveau partagera ses perspectives et divulguera des clés pour dissiper l’anxiété due au contexte pandémique allant même jusqu’à en extraire le positif.

« Le grand but de cette soirée est vraiment que les gens retournent à la maison un peu plus outillés avec un horizon plus calme devant eux », a souligné Anne Beaumier, présidente et fondatrice de l’événement.

La soirée-causerie débutera en humour avec Penouche dès 19 h 30. La soirée du vendredi 17 septembre sera encore une fois consacrée à la danse, mais cette fois sous la forme d’un atelier de découverte de soi par le mouvement. La célèbre danse traditionnelle si rassembleuse ne pouvant plus faire partie de l’horaire pour des causes évidentes. Catherine Péloquin, guidera donc une « Soirée Danse la vie » pour amener les gens à connecter avec eux-mêmes et leur mouvement authentique et intuitif sur une trame sonore des plus inspirantes.

Par ailleurs, 2021 marque les 10 ans d’engagement du festival envers les Premières Nations, c’est donc samedi matin, au Théâtre Parminou, que sera inaugurée l’oeuvre collective des Perches de l’Amitié, orchestrée en 2020 par Jacques Newashish, et léguée à la Ville en guise de remerciement pour ses 10 ans de soutien financier et logistique. Les hommes aux tambours d’Odanak, les Flying Sturgeons seront présents pour l’occasion. Les participants seront ensuite invités à faire une marche en silence vers la Place Sainte-Victoire en mémoire des enfants des pensionnats et des petits souliers symboliques seront ensuite déposés sur le devant de la scène principale.

Comme chaque année, la journée du samedi est dédiée à la découverte de divers aspects de la culture autochtone avec l’Espace Paix des Nations. Elle commencera en douceur avec le spectacle familial « Les 13 lunes » de Nicole O’Bomsawin, en collaboration avec le Théâtre Parminou dès 11 h et s’ensuivra une série d’entretiens et de conférences, dont Roger Echaquan, de la nation atikamekw, afin d’approfondir votre connaissance de cette culture méconnue et pourtant porteuse de nombreux remèdes aux maux de notre société. Le Wapikoni mobile sera aussi sur place avec son installation Vélo-Paradiso.

Grâce à l’entente de développement culturel, Sadry Soudani, artiste en art visuel tunisien, créera sur place, en continu, une oeuvre vivante avec l’aide des visiteurs, à partir de la boîte photomathon « Qui suis-je? », réalisée à l’aide de l’artiste multi-disciplinaire Mario Lambert.

La journée du 18 septembre culminera avec le Cabaret de la Paix, qui s’amorcera dès 19 h 30 avec Marie-Josée Maltais, Jasmin Hains et le duo Ève Marie Roy et Étienne Racine. La deuxième partie s’envolera sur les ailes de Yama Laurent, de Mathieu Lippé ainsi que de Romain Malagnoux, trio pour finir la soirée dans des accents ouest-africains envoûtants.

Le dimanche 19 septembre, l’Espace Vivre Ensemble accueillera, dès 10 h, la professeure Lise Thibeault pour une séance de yoga familial. Suivront le spectacle Les contes musicaux de Petite Souris avec Jacinthe Lavoie-Richard et Jean-Luc Lavigne, L’odyssée bio de Gigi, la célèbre herboriste Anny Schneider ainsi que les gens de « La Mécanique du coeur ».

Pour conclure, une soirée de recueillement inter-foi pour la paix aura lieu, en collaboration avec l’organisme Religions pour la Paix, dès 19 h à la Salle de rassemblement du Cégep. Ainsi, tout le monde, issu de toute culture et croyance, est invité, pour un instant, à unir sa pensée à l’autre dans sa différence et dans un but commun. Toujours tant appréciée par les participants au cours des années, cette activité ponctuée de musiques, de prières et de silences sera animée par le groupe Dilka Kaneshkan, de Saint-Mathieu-du-Parc.

La plupart des activités seront disponibles en webdiffusion sur la page Facebook du festival. Une contribution de 10 $ est suggérée afin de supporter et d’encourager l’organisation dans la poursuite de son oeuvre.

Pour plus de détails ou pour visionner le clip promotionnel du festival, vous pouvez consulter le www.festivaldelapaix.ca.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Festival de la paix : une riche programmation o...
1 mois

[…] Par ailleurs, 2021 marque les 10 ans d’engagement du festival envers les Premières Nations, c’est donc samedi matin, au Théâtre Parminou, que sera inaugurée l’oeuvre collective des Perches de l’Amitié, orchestrée en 2020 par Jacques Newashish, et léguée à la Ville en guise de remerciement pour ses 10 ans de soutien financier et logistique.  […]