Deux nominations aux prix Gémeaux pour Nicole Dussault

Deux nominations aux prix Gémeaux pour Nicole Dussault
Originaire de Saint-Ferdinand, Nicole Dussault est en lice dans deux catégories aux prix Gémeaux. (Photo : Julie Mainville)

Originaire de Saint-Ferdinand, la réalisatrice Nicole Dussault est en lice pour les prochains prix Gémeaux. On retrouve son nom dans deux catégories : meilleure réalisation pour un jeu télévisé et meilleure réalisation pour une téléréalité.

En entretien téléphonique, Nicole a expliqué qu’en plus d’être nommée deux fois pour les prestigieux prix (en compagnie de Stéphane De Grosbois et David Noiseux pour la téléréalité et Frédéric Nassif pour le jeu), elle était la réalisatrice de deux des trois galas qui permettront de remettre les statuettes en septembre.

Si on commence par les nominations, c’est le jeu télévisé Génial (épisode 463) et la téléréalité L’amour est dans le pré (saison 9 épisode 8), où elle se retrouve parmi les finalistes. Pour elle, il ne s’agit pas de ses premières nominations à titre de réalisatrice, particulièrement pour la téléréalité où elle en compte déjà trois.

« Les prix sont remis par l’Académie, des gens de l’industrie. Tout est analysé, le rythme, le découpage des caméras, etc. Et je suis en compétition avec d’autres bons réalisateurs », a-t-elle expliqué. Tout de même, elle fait partie des rares femmes en réalisation et est déjà très heureuse de se retrouver dans les nommés.

Les galas

Tout un travail s’annonce pour elle les 17 et 18 septembre. Nicole sera alors réalisatrice pour le gala de l’Industrie, présenté en ligne et en direct le vendredi soir puis de celui du samedi, le gala d’ouverture, présenté sur les ondes d’ARTV, également en direct. Pour ce gala, Nicole a indiqué qu’elle le réalisait depuis quatre ans maintenant et que les organisateurs visaient à lui donner davantage de prestige. « Il y a plein de beaux prix qui y sont remis », fait-elle remarquer.

Cette année, la pandémie s’invite encore, ce qui fait qu’il n’y aura pas de public dans la salle. Tout de même, cela représente un bon défi technique, notamment à cause du direct, mais aussi par le grand nombre de prix qui y sont remis, 65 en tout, en 2 h 15. « Ça prend un rythme plus rapide (et de courts remerciements), mais il faut que ça reste divertissant quand même », évoque-t-elle.

Un gala présenté sans pause publicitaire (donc sans arrêt, ce qui fait que pour la réalisatrice, il n’y a pas de marge de manœuvre. « Il faut aussi gérer les 300 finalistes qui seront sur place, mais pas dans les mêmes pièces à cause des normes sanitaires. C’est tout un ballet à organiser », image-t-elle.

Pour Nicole, ce genre d’événement est très intéressant malgré les contraintes. « C’est un peu de la réalisation de brousse, sans filet. Mais j’aime beaucoup le direct. Ça demande une bonne agilité, mais je connais le rythme », ajoute-t-elle.

Si Nicole n’habite plus Saint-Ferdinand depuis de nombreuses années, elle apprécie toujours y venir pour voir sa famille. D’ailleurs, lors de l’entrevue, elle revenait tout juste d’un séjour où elle a encore une fois apprécié le lac et le village dans lequel elle marche tous les matins. « C’est l’endroit pour me ressourcer et dès que je peux, j’y reviens », confie-t-elle.

Nicole Dussault travaille dans le milieu de la télévision depuis 1997. Elle a œuvré sept années à titre d’assistante-réalisatrice puis, depuis 2004, est réalisatrice à temps plein.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires