Vitesse, alcool, drogue : jamais en VTT!

Communiqué

Vitesse, alcool, drogue : jamais en VTT!
(Photo : Depositphotos)

À nouveau cette année, le gouvernement du Québec déploie une campagne de sensibilisation à la sécurité en véhicule tout-terrain (VTT).

Une nouvelle approche, plus percutante, permettra de frapper l’imaginaire et de souligner le plaisir de faire du VTT tout en rappelant les risques liés à la pratique :

« Tu te sens vivant quand tu fais du VTT. Arrange-toi pas pour que ça te tue. Vitesse, alcool, drogue : JAMAIS en VTT! »

En effet, la vitesse, l’alcool et la drogue sont les principales causes de collisions et de décès en véhicule hors route (VHR) au Québec. Tout l’été, et ce, jusqu’au début octobre, la campagne sera diffusée sur le Web, à la radio, dans certains médias imprimés et en affichage publicitaire.

Il importe de souligner la collaboration de la Fédération québécoise des Clubs Quads (FQCQ) et de la Sûreté du Québec (SQ) dans la réalisation de la vidéo de sensibilisation créée pour cette campagne. Cette vidéo met en vedette deux agents de la SQ et un agent de surveillance de sentiers de la FQCQ. Leur collaboration avec le ministère des Transports, mise en lumière dans la vidéo, se concrétise également sur les sentiers, notamment par l’application des mesures mises en place par la nouvelle Loi sur les véhicules hors route (LVHR). Le but de cette dernière est d’assurer la pérennité de la pratique récréative en tenant compte du respect des milieux naturels et de l’acceptabilité sociale.

« La pratique du VTT est un important moteur de développement économique et touristique pour nos régions et un loisir apprécié par bon nombre de Québécoises et Québécois. Notre gouvernement tient à rappeler les comportements attendus afin de garantir un environnement plus sécuritaire aux utilisateurs de VTT. Je suis également heureux que ce rappel soit fait en collaboration avec deux partenaires essentiels à une pratique sécuritaire, soit la Sûreté du Québec et la Fédération québécoise des Clubs Quads », a souligné François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie

« L’activité récréotouristique n’est pas un loisir sans risque : il est essentiel de respecter les règles et les conseils de sécurité pour assurer une pratique sécuritaire, même lors des plus courts trajets. Plusieurs collisions mortelles et avec blessés surviennent malheureusement chaque année. La vitesse, la consommation d’alcool ou de drogues ainsi que l’omission de porter les équipements de protection nécessaires constituent les principaux facteurs de risque, mais il est également très important de respecter ses propres capacités et celles de son véhicule, de posséder l’expérience nécessaire et de planifier son excursion avant de s’aventurer dans des lieux plus éloignés. La vie humaine étant au cœur de ses priorités, la Sûreté du Québec est présente sur les nombreux sentiers tout au long de l’année et accroît ses interventions durant les périodes de fort achalandage, afin de toujours mieux contribuer à prévenir ces drames humains », a ajouté l’inspecteur-chef Luc Belzile, directeur de la sécurité des réseaux de transport, Sûreté du Québec

Faits saillants

Depuis plus de 10 ans, on compte chaque année en moyenne une vingtaine de décès et plus de 500 blessés graves liés à ce loisir.

La LVHR, entrée en vigueur en décembre 2020, vise à favoriser une cohabitation harmonieuse entre les utilisateurs de VHR et les autres usagers du territoire.

Elle comprend de nouvelles mesures telles l’obligation de détenir un permis de conduire, celles concernant la conduite avec facultés affaiblies ainsi que la bonification des pouvoirs confiés aux agents de surveillance de sentiers.

Au Québec, les retombées économiques liées à la pratique de la motoneige et du VTT sont estimées annuellement à plus de trois milliards de dollars.

Conseils de sécurité

Ne conduisez pas avec les capacités affaiblies par l’alcool ou la drogue.

Respectez les limites de vitesse.

Maintenez une distance sécuritaire entre votre véhicule et celui qui vous précède.

Respectez la signalisation.

Maintenez allumés le ou les phares blancs du véhicule ainsi que le feu de position rouge à l’arrière.

Traversez les chemins publics aux endroits où la signalisation l’autorise, et assurez-vous d’avoir l’autorisation du propriétaire pour circuler sur les terrains privés.

Portez toujours votre casque, et des lunettes de sécurité si le casque n’a pas de visière.

Rappelez-vous qu’il faut être âgé de 16 ans et plus pour conduire un VHR.

Faites preuve de vigilance près des plans d’eau.

Informez-vous de l’état du réseau (motoquad) avant de partir en randonnée, respectez les propriétés privées et demeurez dans les sentiers.

Rappelez-vous que tous les utilisateurs sont à risque, même les plus expérimentés.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires