Fin tragique pour une jeune femme de 19 ans

Fin tragique pour une jeune femme de 19 ans
L’état du véhicule témoigne de la violence de l’embardée. (Photo : François Côté)

Impliquée dans une violente embardée, Jolyane Potvin, 19 ans de Thetford Mines, a perdu la vie. Le funeste accident est survenu, dans la nuit du 23 au 24 juin vers 2 h 20, sur la route 165, à quelque 400 mètres de l’intersection de la rue Principale à Saint-Ferdinand.

Pour une raison qui demeure à être déterminée, un véhicule circulant en direction sud a quitté la chaussée et fait une embardée dans le fossé, dans une zone où la limite de vitesse est de 90 km/h. Il y avait trois occupants dans le véhicule, deux hommes et une femme.

Cette dernière a été grièvement blessée. Elle a été conduite au centre hospitalier de Thetford Mines, où son décès a malheureusement été constaté.

Les deux autres personnes impliquées dans l’accident ont été conduites à l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska, à Victoriaville. Elles n’ont subi que de légères blessures.

Le conducteur du véhicule, un jeune homme de 25 ans de Thetford Mines, a toutefois été arrêté pour conduite avec la capacité affaiblie. Des prélèvements sanguins ont été effectués au centre hospitalier afin de déterminer son taux d’alcoolémie et s’il avait la capacité affaiblie par la drogue.

Pendant plusieurs heures, des reconstitutionnistes ont travaillé sur les lieux de la tragédie pour procéder à l’expertise de la scène et tenter de déterminer les circonstances de l’embardée mortelle.

L’intervention des représentants de la Sûreté du Québec s’est terminée vers 10 h 15 le 24 juin. Le secteur a pu, à ce moment, être rouvert à la circulation. La relationniste de la Sûreté du Québec, Valérie Beauchamp, a fait savoir que l’enquête se poursuit dans ce présent dossier. Le conducteur devrait ultérieurement répondre de ses actes devant la justice.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Fremich
Fremich
1 mois

Encore l’alcool en cause et peut-être autre chose. Vous n’aimerez sûrement pas ce qui suit, mais tant qu’à conduire en état d’ébriété (ou autre) faites-le lorsque vous êtes seul dans le véhicule. Vous n’avez pas le droit de mettre la vie des autres en danger.