Des spectacles gratuits proposés dans la programmation du Carré 150

Communiqué

Des spectacles gratuits proposés dans la programmation du Carré 150
(Photo : gracieuseté)

Dans le cadre de sa saison estivale 2021, la programmation artistique du Carré 150 s’éclate à l’extérieur en proposant, du 9 juillet au 3 septembre, une toute nouvelle formule de 15 rendez-vous originaux, sympathiques et complètement gratuits, à la Place Sainte-Victoire (Vélogare du Grand-Tronc).

Afin de répondre à l’ensemble des mesures sanitaires actuelles concernant la tenue d’événements extérieurs, il sera obligatoire de réserver ses billets à l’avance et d’apporter sa chaise pliante afin d’assister à l’une ou l’autre des performances.

« Le monde ne se résume pas à une seule scène, et le spectacle non plus », aime rappeler la directrice artistique du projet et codirectrice générale de Diffusion Momentum, Roxanne Genest. Ainsi, RÉSONANCES se déclinera en quatre séries de performances en danse contemporaine, en chanson et en musique classique ou néoclassique sur la scène extérieure de la Vélogare du Grand-Tronc. Une occasion exceptionnelle de se laisser porter par de nouvelles propositions artistiques et professionnelles, au cœur de cet espace public à ciel ouvert.

Deux concerts de musique classique

> vendredi 9 juillet (20 h 30) / SAMUEL BLANCHETTE-GAGNON

Gagnant du prestigieux Prix d’Europe 2019 et du prix du Centre de Musique Canadienne, lauréat du Tremplin International Du Concours du Canada, Samuel Blanchette-Gagnon est l’un des 30 jeunes musiciens à surveiller par CBC/Radio-Canada. Il étonne par sa fougue, ses interprétations poussées et sa large palette de couleurs.

> vendredi 13 août (20 h 30) / CHARLES RICHARD-HAMELIN

Lauréat de la médaille d’argent du prix Krytian Zimerman lors du Concours International de Piano Frédéric-Chopin à Varsovie en 2015, le pianiste canadien Charles Richard-Hamelin se démarque aujourd’hui comme l’un des plus importants de sa génération.

Trois concerts de musique néoclassique

> vendredi 30 juillet (20 h 30) / SIMON LEOZA

Compositeur de musique instrumentale travaillant notamment dans les domaines du théâtre et du cinéma, Simon Leoza propose des pièces de genres croisés, ancrées dans les origines du néoclassique et de la musique ambiante, tout en chevauchant le minimalisme électronique. Ses compositions méticuleuses construisent une trame narrative dans une atmosphère onirique.

> vendredi 6 août (20 h 30) / VIVIANE AUDET (Les filles montagnes)

Seule au piano et au Wurlitzer, dans la mouvance néoclassique, Les filles montagnes est un récit pianistique où la tragédie de Polytechnique est suggérée au fil des 11 pièces. Dans un hommages musical façonné d’ombre et de lumière, Viviane nous plonge musicalement, tant par sa fougue et que sa sensibilité, au cœur de cette soirée de décembre 1989.

> vendredi 27 août (20 h 30) / MATHIEU BOURRET (Le climatologue)

Le lien entre le pianiste Mathieu Bourret et son instrument est précieux et unique. Chaque fois qu’il s’y dépose, par la vibration des mélodies qu’il crée, l’authenticité y émerge et la magie opère. Son piano représente pour lui un véritable véhicule d’expression. En nous partageant son tout nouveau spectacle Le climatologue, Mathieu Bourret se livre et s’abandonne complètement, nous donnant ainsi un accès direct à son intimité et à sa vulnérabilité.

Trois concerts indie-folk

> vendredi 16 juillet (20 h 30) / JEFFREY PITON(Blind)

Avec sa voix claire et chaleureuse, l’auteur-compositeur-interprète, Jeffrey Piton, nous fait découvrir un côté doux et tendre de l’indie-folk.

> vendredi 23 juillet (20 h 30) / JORDANE LABRIE (Les chansons-Polaroïd)

Jordane Labrie est une artiste complète. Depuis quelques années, sa carrière comme auteure-compositrice-interprète a pris une belle place dans l’industrie culturelle du Québec. Les chansons-Polaroïd, à la manière de photos instantanées, captent sur le vif différents moments-clés de la vie d’une femme, sans filtre, sans gêne, de manière parfaitement authentique.

> vendredi 20 août (20 h 30) / PHILIPPE ROUTHIER (Pour qu’il fasse beau)

Philippe Routhier est un auteur-compositeur-interprète à la pop sympathique et à l’humour déjanté. Ses compositions oscillent entre la chanson fantaisiste et le folk mélancolique; mais restent toujours empreintes d’une simplicité désarmante, d’un regard candide sur les complications de notre monde contemporain.

Quatre performances en danse contemporaine

> samedi 24 juillet / LA OTRA ORILLA (The place in between) – 14 h + 19 h 30

The place in between provoque la rencontre entre une danseuse, un chanteur, un musicien et une Bata de cola – cette longue jupe à traîne typique de la danse flamenco – et fait naître une multitude d’histoires, où les arts s’entrechoquent, où les corps se hasardent et où les esprits laissent libre cours à l’imagination. Une pièce audacieuse et inédite d’où se dégagent poésie et force, et où l’humour a une place de choix.

> samedi 31 juillet / Fleuve | Espace | Danse (Marée noire) – 11 h + 19 h 30

Ce spectacle in situ a été créé sur les berges du fleuve Saint-Laurent, en observant les marées et tout ce qu’elles transportent; heures, espoirs, algues, oiseaux, épaves, pétrole. Il invite le spectateur à faire l’expérience d’une communion avec la nature, à travers le mouvement et le recueillement. La Marée noire éveille les sens. Un duo de danseuses apparaît comme partie prenante de la nature : curieux doubles terrestres en noir et blanc des aqua-méduses originelles. Mouvements ondulatoires, mains nageoires qui s’agitent, pulsions et contractions des corps, respirations sonores et musique enivrante nous captivent totalement. Les deux grandes robes noires qui, à la fois, magnifient et emprisonnent les interprètes, imprègnent les spectateurs d’une image forte, dont ils gardent un souvenir significatif.

> samedi 07 août / Isabelle Kirouac (Habitats) – 14 h + 16 h

Évoquant les univers de Fellini et de Lewis-Carroll, Habitats est un spectacle enchanteur, à mi-chemin entre la danse, la comédie physique, le cirque et le théâtre d’ombres. Un duo entre un clown et une échassière acrobatique, Habitats est une œuvre poétique inspirée des thèmes de l’appartenance, de la migration et de la relation entre les humains et les animaux. Une femme accompagnée d’un mystérieux lièvre blanc voyage à travers des routes allégoriques, à la recherche de son identité. Un spectacle pour toute la famille!

> vendredi 3 septembre / ZEUGMA DANSE (Aube) – 19 h

*billets disponibles à compter de début août

Aube est une oeuvre chorégraphique intelligente et captivante, à l’image des femmes qui l’ont inspirée! Laissez-vous bercer par la douceur des voix, l’énergie des rythmes et l’élégance des gestuelles des quatre interprètes qui composent habilement avec les éléments qui les contraignent. Cette libération progressive viendra tour à tour transformer leur espace et leur vocabulaire gestuel, de même que le regard que l’on pose sur elles. «*Attention : exceptionnellement, nous espérons pouvoir présenter ce spectacle à tous, sur le parvis du Carré 150. Nous invitons la population à consulter notre site Web en début août afin de connaître les modalités de réservation, qui seront tributaires des mesures sanitaires en vigueur à ce moment.»

À l’exception de ce dernier spectacle, les billets pour l’ensemble des autres spectacles sont gratuits, mais leur réservation est obligatoire, en visitant www.lecarre150.com/saison-estivale ou en appelant au 819 7852-9912.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires