« Adversité, résilience et caractère »

Par Zakary Mercier
« Adversité, résilience et caractère »
Kevin Cloutier (Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

Les Tigres de Victoriaville viennent de tenir leur traditionnel bilan de fin de saison. Pour le président Charles Pellerin et le directeur général Kevin Cloutier, c’est mission accomplie.

La conquête de la coupe du Président a été le point central de cette rétrospective annuelle. Les Félins ont remporté les grands honneurs pour une première fois depuis 2002. Même si pratiquement personne ne les voyait vaincre les Foreurs de Val-d’Or, la confiance régnait à l’intérieur de l’organisation. « L’important là-dedans, c’est que l’organisation y croit. Les joueurs, le groupe d’entraîneurs, moi-même et mon président, on y croyait », a mentionné Kevin Cloutier.

Le directeur général a tenu à remercier son président Charles Pellerin pour sa confiance dans une saison remplie d’incertitude. « Par respect pour les joueurs, mon président m’a donné l’autorisation d’améliorer l’équipe à la période des fêtes de façon responsable afin que l’on soit compétitif la saison prochaine. Je pense que c’est ce que l’on a réalisé. »

Les acquisitions d’Alex Beaucage, Alexis Arseneault, Benjamin Tardif et Shawn Element ont donné une autre dimension à l’équipe, autant sur la glace que dans le vestiaire. Les quatre joueurs ont été d’une importance capitale pour les Tigres lors des séries éliminatoires. « C’était important pour nous de rentrer des gars avec du caractère. » Quinze joueurs de l’édition championne sont susceptibles de revenir avec l’équipe la saison prochaine.

Plusieurs obstacles

Kevin Cloutier décrit la dernière campagne de sa formation en trois mots : « adversité, résilience et caractère ». Plusieurs embûches se sont dressées sur le chemin des Tigres qui ont été la formation ayant disputé le moins de rencontres durant le calendrier régulier. Selon le DG, la quarantaine de plus de deux semaines au Saguenay est au sommet de cette liste. « Je pense que ça a été un 17 jours très difficile pour ceux qui étaient sur place, mais en même temps ça a fait en sorte que nous sommes sortis de là avec une équipe encore plus unie. » Au total, l’équipe aura passé 103 nuits à l’hôtel lors de la saison 2020-2021.

Un autre obstacle a certainement été au niveau financier. Bien que sur la glace ce fut un véritable succès, le résultat n’a pas été le même dans le compte de banque. Il y a eu un déficit important, malgré les programmes d’aide du gouvernement du Québec. Charles Pellerin a affirmé que « financièrement, ce fut une année difficile ». Il a tout de même tenu à souligner le travail de la LHJMQ qui a réussi à tenir une saison régulière ainsi que des séries éliminatoires dans un contexte de pandémie.

Le regard de Pellerin est maintenant tourné vers la prochaine saison. Il souhaite évidemment un retour à la normale et que les partisans puissent être à nouveau admis au Colisée Desjardins.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires