Jérémy Michaud vit un rêve éveillé

Zakary Mercier
zmercier@lanouvelle.net

Jérémy Michaud vit un rêve éveillé
Jérémy Michaud a notamment célébré la conquête de la coupe du Président avec les membres de sa famille. (Photo : Jonathan Roy/LHJMQ)

De Baie-Comeau en passant par Princeville et finalement Victoriaville, Jérémy Michaud a dû travailler fort pour s’établir au sein de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Ses efforts ont été récompensés puisque le Victoriavillois vient tout juste de remporter la coupe du Président avec l’équipe de sa ville natale.

Choix de dixième ronde du Drakkar de Baie-Comeau en 2017, Jérémy Michaud avait réussi à se tailler un poste avec l’équipe lors de la saison 2018-2019. À la période des fêtes, il avait été renvoyé avec le Titan de Princeville dans le junior AAA. C’est à cet endroit qu’il a remporté la coupe NAPA. Avant le début de la saison suivante, les Tigres de Victoriaville ont fait son acquisition contre un choix de dixième tour.

Depuis ce temps, il s’est imposé de plus en plus avec la formation victoriavilloise pour finalement être un rouage très important lors de la dernière saison. « Au début de l’année, mon but était de jouer de grosses minutes. Tout le monde qui entre dans la ligue veut jouer beaucoup de minutes et plus tu vieillis, plus tu en veux », a affirmé le défenseur de 19 ans.

Le déclic s’est véritablement fait à la suite d’une conversation qu’il a eue avec le directeur général des Félins, Kevin Cloutier, juste avant l’ouverture de la période de transactions à la période des fêtes. « Il m’a demandé si j’étais capable de monter mon jeu d’un cran ou s’il devait aller chercher un autre défenseur pour gagner la coupe. Je lui ai dit que j’étais capable de le faire et je lui ai prouvé. »

D’être jumelé à son ancien coéquipier chez les Estacades de Trois-Rivières, Vincent Sévigny, l’a certainement aidé à s’imposer. La chimie entre les deux défenseurs s’est faite très rapidement. « Nous n’avons pas vraiment besoin de nous parler pour savoir où l’autre va être sur la patinoire et quel jeu faire. Nous avons une chimie naturelle. »

Un championnat à saveur locale

Pour lui, la conquête de la coupe du Président est un rêve qui se réalise, surtout de le faire dans l’uniforme noir et jaune. « Quand tu arrives au niveau junior, ton but c’est de gagner la coupe du Président. C’est encore plus spécial pour moi qui ai toujours regardé les Tigres. Le sentiment de fierté est encore plus grand. » Il se croit parfois encore dans un rêve. « Quelques fois, je regarde des photos dans mon cellulaire pour être certain que c’est bien vrai que j’ai gagné la coupe avec les Tigres. »

Un autre événement qui a marqué son passage en finale de la coupe du Président a été la blessure qu’il a subie lors du premier duel. Un contact anodin avec Samuel Poulin lui a valu une visite à l’hôpital et une blessure à l’épaule gauche. Cette dernière lui a fait rater les quatre rencontres suivantes. Malgré la douleur, Michaud est finalement revenu pour le sixième match de la série qui s’est avéré être celui du triomphe des Tigres.

S’il n’y a pas d’autre mouvement d’effectifs, Jérémy Michaud sera l’un des quatre joueurs de 20 ans à pouvoir revenir avec l’équipe, les autres étant Conor Frenette, Vincent Sévigny et Brooklyn Kalmikov. Par contre, il y a seulement trois postes disponibles. « Cet été, je vais m’entraîner fort et arriver prêt au camp d’entraînement. Je vais tout donner et on verra ce qu’il va arriver. Je vais contrôler ce que je peux contrôler et après la décision reviendra à l’organisation. »

Il aimerait bien avoir la chance de terminer sa carrière à Victoriaville, mais il se rapportera avec plaisir à l’équipe qui voudra de ses services. « Jouer avec les Tigres à 20 ans serait le meilleur des scénarios, mais si jamais je suis échangé au repêchage, je vais accepter le dénouement. Simplement de jouer dans la LHJMQ à 20 ans, je serais content, peu importe où. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires