Réveillé par son avertisseur de fumée

Réveillé par son avertisseur de fumée
On ignore la cause du sinistre. (Photo : www.lanouvelle.net)

Une fois de plus, un avertisseur de fumée a démontré sa nécessité. Le locataire d’une résidence du 4e rang à Saint-Rosaire a été réveillé par l’avertisseur et a pu évacuer la maison en flammes. «Ça lui a sauvé la vie», a souligné François Arel, directeur du Service de sécurité incendie de la Régie Incentraide.

Il était 4 h 10, dans la nuit de mardi à mercredi, lorsque la brigade incendie a reçu l’appel d’urgence. «À notre arrivée, toute une partie, à droite, de cette maison préfabriquée assez récente était en embrasement», a fait savoir le directeur Arel.

Les sapeurs de la Régie Incentraide ont pu compter, en entraide, sur les pompiers de la Régie des Chutes (Daveluyville-Maddington Falls), de Princeville et de Victoriaville pour assurer, avec des camions-citernes, le transport d’eau. «J’ai aussi demandé des pompiers supplémentaires de Victoriaville pour aider à combattre le brasier», a précisé le chef Arel.

Ainsi, une vingtaine de pompiers ont été mobilisés dans ce combat contre l’élément destructeur. Il leur a fallu au moins deux heures avant de réussir à contrôler l’incendie. «Plutôt que de recourir à une pelle mécanique, je tenais à ce qu’on puisse réussir à maintenir la structure en place pour faciliter le travail de recherche de la cause et des circonstances du sinistre», a expliqué l’officier.

Pour le moment, on ignore ce qui a causé l’incendie. Le travail de recherche s’effectuera au cours des prochaines heures ou des prochains jours.

Les pertes matérielles, incluant le contenu de la maison, s’élèvent à environ 200 000 $.

Par ailleurs, les bénévoles du SIUCQ MRC d’Arthabaska ont été dépêchés sur place pour veiller à la circulation, au périmètre, mais aussi pour assurer la réhabilitation des pompiers.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires