Plessisville développe sa première forêt nourricière

communiqué
Plessisville développe sa première forêt nourricière
Un aménagement comestible comptant plus de 300 végétaux a été implanté au Carrefour de L'Érable à Plessisville. (Photo : gracieuseté)

Le samedi 5 juin dernier, un aménagement comestible comptant plus de 300 végétaux a été implanté au Carrefour de L’Érable, par Arbre-Évolution grâce à l’effort de plusieurs dizaines de bénévoles, au travail du service municipal des travaux publics et à l’appui financier de divers partenaires.

Une forêt nourricière pour tout le monde

«La forêt nourricière à bras ouverts», c’est le nom qu’a donné le Comité environnemental de l’Érable (CEÉ) au projet. Ce comité citoyen, qui œuvre à poser des actions concrètes environnementales dans la MRC de L’Érable, déploie de nombreux efforts pour améliorer la qualité de l’environnement dans la MRC.

«L’alimentation locale est une action concrète et accessible que les citoyens peuvent poser pour réduire leur empreinte écologique, l’éducation en ce sens est donc une priorité», explique Mélanie Boulanger, coprésidente du CEÉ.

Le comité a su s’allier de nombreux partenaires pour concrétiser cette année ce projet rassembleur et nourricier. La forêt nourricière compte plus d’une trentaine d’espèces végétales, dont plusieurs arbres et arbustes fruitiers tels que des pommiers, des pruniers, des amélanchiers, des cerisiers, des gadelliers, des groseilliers, des cassissiers, des fraisiers, etc. On y retrouve également plusieurs fines herbes vivaces, dont la ciboulette, la mélisse, l’origan, la menthe, le thym, la sauge, l’estragon et bien d’autres. Également, plusieurs fleurs comestibles et médicinales sont présentes comme les hémérocalles, les hostas, la monarde, etc.

Le site demeure un endroit où tous et chacun peut entretenir et récolter en mode auto-cueillette les aliments dès l’année prochaine. Pour cette année, les végétaux doivent bien s’enraciner et il est ainsi préférable de ne pas les récolter. Un livre métallique sera installé au courant de l’été dans la forêt nourricière, afin d’informer et d’outiller les utilisateurs sur les différents végétaux comestibles qu’on retrouve dans les plates-bandes.

«Ce projet rejoint à 100% les valeurs qui animent notre entreprise depuis plus de 20 ans! Nous sommes très fiers de participer à cette initiative rassembleuse et durable, en lien avec ce que la nature a de mieux à nous offrir, pour les citoyens de Plessisville», a mentionné Rachel Carrier, vice-présidente en ressources humaines chez Fruit d’Or, partenaire principal du projet.

Une mobilisation citoyenne remarquable

Les citoyens ont tellement répondu à l’appel que la plantation s’est terminée une journée à l’avance: «C’est à croire que s’il n’y avait pas eu de mesures sanitaires pour nous limiter à 12 personnes simultanément sur le terrain, je crois bien que le chantier aurait pu se réaliser en une journée!» rigole Gabrielle Filiatrault, chargée de projet à Arbre-Évolution.

Des résidents du quartier, des étudiants et même des employés de la Ville sont venus faire leur tour : «En contribuant à ce projet de forêt nourricière, la Ville est fière de s’inspirer de la nature pour mobiliser ses citoyens autour d’un projet rassembleur, qui promet de nourrir la curiosité et l’émerveillement des Plessisvillois d’aujourd’hui et de demain» conclut Mario Fortin, maire de la Ville de Plessisville.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires