La MRC d’Arthabaska met l’accent sur le numérique

La MRC d’Arthabaska met l’accent sur le numérique
Les bureaux de la MRC d'Arthabaska à Victoriaville (Photo : MRC d'Arthabaska)

Des investissements de quelque 430 000 $ d’ici 2022, voilà ce qui se dessine dans le plan d’investissement numérique adopté, mercredi soir, par les élus du Conseil de la MRC d’Arthabaska réunis, une fois de plus, de façon virtuelle.

La MRC a pu élaborer son plan grâce à la contribution financière de 761 000 $ du gouvernement du Québec accordée comme aide dans le contexte de la pandémie. Cette somme provient de l’enveloppe de 80 M $ que Québec a alloué aux MRC.

« Cette aide a pour but de pallier les dépenses occasionnées par la COVID et d’aider à s’adapter technologiquement pour le travail à l’ère du numérique, que ce soit par l’achat de matériel, de logiciels ou encore l’adaptation des processus pour les axer davantage vers le numérique ou encore par l’aménagement des espaces de travail », a exemplifié Jason Gardner, le directeur des finances de la MRC d’Arthabaska.

Toute une démarche, a-t-il expliqué aux élus, a mené au plan suggéré. « On a cerné les problèmes et les besoins des divers départements. On a consulté à plusieurs reprises les membres de la direction. On a eu droit à une présentation de plusieurs solutions, on a reçu diverses soumissions de fournisseurs. On a procédé à un tri selon la pertinence des projets en analysant les coûts en comparaison avec les bénéfices. Une hiérarchie des projets a été établie dans un ordre de priorités », a-t-il précisé.

Le plan se définit en plusieurs blocs : logiciel, formation, numérisation, matériel, cybersécurité, fibre optique, ressources humaines et bâtiment.

L’achat de logiciels spécialisés figure au menu notamment pour l’inspection, l’évaluation et l’entretien des cours d’eau.

La numérisation constitue un élément fort important, selon M. Gardner. « C’est un bloc majeur, la numérisation de nos archives. On va créer une voûte numérique pour amener notamment notre passé à l’ère numérique. Pour ce faire, on fera appel à des experts », a-t-il souligné.

Et puis, dans le volet matériel, il est principalement question d’acquisition d’ordinateurs.

Le plan global prévoit des investissements totalisant un peu plus de 725 000 $, mais la réalisation des projets prioritaires retenus nécessite un montant de quelque 430 000 $.

Un excédent budgétaire

La MRC d’Arthabaska a terminé l’année 2020 avec un excédent de tout près de 1 050 000 $, a fait savoir, en début de séance, la représentante du vérificateur externe, Caroline Leduc.

Les revenus de la MRC, l’an dernier, se sont élevés à un peu plus de 12 430 000 $ comparativement à des dépenses de près de 11 140 000 $. « Certaines dépenses prévues en 2020 n’ont pas eu lieu en raison de la pandémie et ont été reportées ultérieurement », a précisé la vérificatrice.

L’excédent enregistré, a-t-elle expliqué, n’en est pas un global, mais il se divise plutôt dans les différentes fonctions et projets de la MRC.

Le rapport financier 2020 montre aussi un actif net de 11 876 000 $ et un surplus accumulé non affecté de 2 448 500 $.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
C'est quoi le bon nom ?
C'est quoi le bon nom ?
1 mois

C’est quoi le bon nom ? La M,R,C, d’Arthabaska ou la M.R.C de Victoriaville et sa région , Il faudrait enlever le faux nom .et mettre le vrai nom .à chaque entrée du territoire de la M.R.C.