Cannabis : différentes actions menées pour sensibiliser

Cannabis : différentes actions menées pour sensibiliser
Les projets ont été dévoilés lors d'une conférence de presse virtuelle. (Photo : Capture d'écran)

Quatre capsules vidéo et une émission de télévision, voilà ce que propose la MRC d’Arthabaska, en collaboration avec la Télévision communautaire des Bois-Francs (TVCBF) et divers organismes du milieu, dans le cadre de cette offensive de sensibilisation découlant de la légalisation du cannabis le 17 octobre 2018.

À cette fin, la MRC d’Arthabaska, comme toutes les autres MRC au Québec, a reçu du  ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, une contribution financière de près 64 000 $.

Les municipalités ont pu toucher 80% de l’enveloppe pour mettre de l’avant différents projets, tandis que la MRC a consacré l’autre 20% aux projets de capsules vidéo et d’émission de télévision.

Ce sont 19 des 22 municipalités du territoire qui ont convenu de concrétiser des projets de sensibilisation. Certains ont déjà été réalisés, comme l’installation d’affiches dans les lieux publics, des rencontres d’information avec des groupes jeunesse avec le soutien de Partenaires 12-18, l’organisation d’ateliers de sensibilisation en milieu scolaire et la distribution d’une trousse d’information.

Certaines municipalités ont choisi, quant à elle, d’allouer le montant obtenu directement aux organismes du territoire qui viennent en aide aux personnes qui éprouvent des difficultés de consommation.

«La légalisation du cannabis augmente l’importance d’avoir accès à une information de qualité pour mieux outiller la population à vivre avec cette réalité», a indiqué le préfet de la MRC d’Arthabaska, Alain St-Pierre, lors d’une conférence de presse virtuelle en fin de journée, mercredi.

Capsules et émission

Afin de couvrir l’ensemble des facettes de la sensibilisation, a souligné le préfet, la MRC d’Arthabaska s’est associée avec la TCVBF pour produire quatre capsules vidéo et une émission de télé.

Extrait d’une des quatre capsules vidéo (Capture d’écran)

«Je tiens à souligner l’implication des organismes du milieu qui accomplissent un travail remarquable au quotidien», a-t-il exprimé, tout ajoutant que la MRC a pu profiter, pour la production des capsules, de l’expertise d’Action Toxicomanie, de la Maison de thérapie Victoriaville-Arthabaska,  d’O’Rivage, de Répit Jeunesse, de la Sûreté du Québec,  de Solidarité jeunesse et de Partenaires 12-18.

Les capsules traitent de quatre principaux enjeux liés au cannabis, à savoir la législation, la santé, la dépendance et les services offerts par les organismes du milieu.

«On peut tous être confrontés, un jour ou l’autre, à cette réalité. Pour mieux être outillé, j’invite la population à visionner ces différentes capsules et à en partager le contenu», a lancé Alain St-Pierre.

Les intéressés, justement, peuvent avoir accès à ces capsules dès maintenant à regionvic.to/projetcannabis.

À la télé

Outre les capsules vidéo, la TVCBF a produit, au cours des dernières semaines, une émission spéciale d’une durée de 43 minutes qui sera diffusée une première fois le mardi 15 juin dès 14 h. «L’émission comporte des entrevues avec les partenaires du milieu impliqués dans la sensibilisation au cannabis sur le territoire et qui ont fait partie de la production des capsules», a souligné la directrice générale, Catherine Bégin.

Une dizaine de diffusions sont prévues au cours des deux semaines qui suivront la première diffusion. On pourra aussi la visionner au cours des deux prochaines années sur le site Web de la TVCBF.

L’émission intégrera également les capsules vidéo. Ces capsules ont été élaborées avec le souci d’utiliser le bon ton.  «On ne voulait pas être moralisateur, a expliqué Mme Bégin. On tenait à ce que ce soit dynamique, avec un ton qui est plaisant à entendre. On veut toucher une clientèle large et diversifiée.»

«Ces capsules ont fait l’objet d’une grande réflexion quant à leur contenu et aux messages à livrer», a renchéri François Gardner, agent de développement à la MRC d’Arthabaska.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
véronique
véronique
27 jours

prendre en compte que les drogues et les médicaments psychotropes, sont venus s’ajouter aux facteurs importants qui menacent la sécurité des travailleurs, et les consommateurs excessifs de drogues occupant un emploi ne représentent plus un phénomène marginal : les addictions sont devenues un problème de sécurité au travail d’importance croissante : https://www.officiel-prevention.com/dossier/sante-hygiene-medecine-du-travail-sst/service-de-sante-au-travail-reglementations/la-prevention-des-addictions-aux-drogues-au-travail